1. Elles ouvrent les portes des entreprises aux fêtards
Portrait

Elles ouvrent les portes des entreprises aux fêtards

Envoyer cet article à un ami
Le concept de la start-up de Camille et de Marion : organiser des événements dans des lieux inédits. // © Photo fournie par les témoins
Le concept de la start-up de Camille et de Marion : organiser des événements dans des lieux inédits. // © Photo fournie par les témoins

Bureaux inoccupés, galeries, boutiques… Ce sont les lieux atypiques que Camille Piet et Marion Simon, diplômées de SciencesCom, mettent à disposition des particuliers, via leur start-up, pour organiser leurs événements à Nantes.

Elles ont 26 ans et rêvaient d'entreprendre. À la rentrée 2015, Camille Piet et Marion Simon lancent leur start-up : l'Effête papillonne. "On a créé une plateforme Web qui permet d'organiser son événement à la carte", expliquent les deux jeunes femmes. Camille et Marion ont sollicité des dizaines d'entrepreneurs à Nantes pour qu'ils mettent leurs locaux, inoccupés les soirs et les week-ends, à disposition des fêtards. Un concept pratique et original.

Leur objectif : élargir le périmètre d'action de leur start-up

Diplômées de SciencesCom à Nantes, c'est en master 2 Communication pour la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et marketing durable que les deux jeunes femmes se sont rencontrées en 2011. "Le fait de trouver du travail dans une structure qui initie les étudiants à la création d'entreprise et de baigner dedans a vraiment été un déclic", reconnaît Marion. Camille se consacre à 100 % à son projet dès l'été 2014. Toutes deux sont animées par "la communication responsable et le développement durable". En juillet 2015, elles rejoignent l'incubateur Symbiose, outil pédagogique mis en place par Alliance Audencia, Centrale, ENSA, au service des étudiants et des diplômés souhaitant créer leur entreprise et lancent leur projet auquel elles veulent maintenant donner une dimension nationale.