Exclusivité. Écoles de commerce : le concours Passerelle Bachelor disparaît en 2022

Par Agnès Millet, publié le 04 Octobre 2021
2 min

Exclusivité. Pour la session 2022, les aspirants aux bachelors de BSB, l’ESC Clermont, l’IMT-BS et l’EM Normandie passeront par des recrutements en propre. Le concours commun Passerelle Bachelor dédié est supprimé. En revanche, les concours Passerelle 1 et 2 pour les admissions sur titre sont maintenus.

Le concours Passerelle Bachelor c'est fini. Pour la rentrée 2022, les quatre écoles qui ont mis en commun leur formation bachelor – BSB, l’ESC Clermont, l’IMT-BS et l’EM Normandie – proposeront des recrutements en propre. Cette décision a été prise le 1er octobre 2021, après le départ récent de Grenoble EM de la banque.

"Il n’y aura plus de Passerelle Bachelor ; les écoles ont toutes repris leur indépendance sur ce concours post-bac", explique Elian Pilvin, président du concours Passerelle et directeur de l’EM Normandie.

Les modalités de chaque établissement ne sont pas encore connues mais elles devraient être communiquées rapidement.

Pour la dernière session, qui concernait cinq écoles, 630 places avaient été ouvertes aux candidats pour la rentrée 2021. Crée en 2019 pour la session 2020 pour six établissements, le concours, qui avait pour objectif de renforcer la lisibilité de l'offre de bachelor, n’aura donc connu que deux sessions de recrutement.

Lire aussi

Passerelle 1 et 2 : le concours pour les admissions parallèles est confirmé

Dédié aux admissions sur titre, le concours le plus connu de la banque, le concours Passerelle 1 et 2, est confirmé pour 2022, avec des évolutions à prévoir dans ses modalités.

Après le départ de Grenoble EM, Montpellier BS et l’ICN, ce concours concernera donc Excelia BS, South Champagne Business School, ainsi que Burgundy SB, EM Normandie, IMT-BS et l’ESC Clermont. "Un élargissement à d’autres écoles aura très certainement lieu en 2022–2023", confie Elian Pilvin.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !