1. Concours 2015 des ex-écoles de commerce FBS : ce qui vous attend
Décryptage

Concours 2015 des ex-écoles de commerce FBS : ce qui vous attend

Envoyer cet article à un ami
Sur le campus de l'ESC Amiens. // © ESC Amiens
Sur le campus de l'ESC Amiens. // © ESC Amiens

France Business School, qui voulait révolutionner la formation en école de commerce, a disparu à la rentrée 2014 après deux années d’existence, faute notamment de candidats. Les quatre écoles à l’origine du projet ont retrouvé leur liberté et mis en place leur propre concours 2015. Avec un espoir : retrouver leur visa et leur grade de master.

Le 30 avril 2015, l’école de commerce FBS (France Business School), née il y a deux ans et demi de la fusion de quatre ESC de région – Amiens, Brest, Clermont-Ferrand et l’ESCEM Tours-Poitiers – disparaîtra officiellement. Après l’échec du projet, les écoles qui la composaient ont décidé de reprendre leur autonomie et d’abandonner toute référence ou presque à l’école multicampus qui prétendait dépoussiérer l’enseignement.

Dès septembre 2014, chacune a repris sa marque et s’est attelée à la reconstruction de ses outils de communication et de ses programmes. Sans renier certaines innovations pédagogiques de FBS (les entretiens collectifs de recrutement et l’entrepreneuriat par exemple), Clermont, l’ESCEM et Amiens affichent aujourd'hui leur volonté de renouer avec ce qu’elles étaient avant : "Une école de milieu de tableau qui attire des étudiants de toute la France" pour Clermont ; "une école qui forme des étudiants opérationnels et à l’aise dans leur travail" pour Amiens, et "une école de province d’audience nationale connue pour son management humaniste" pour l’ESCEM. 

L’ESC Brest, dont les sites ont été rebaptisés Brest Business School et Vannes Business School, est l'établissement qui revendique le plus fortement sa filiation avec FBS : “Notre programme grande école est celui de FBS. Il correspond aux besoins des entreprises pour les trente prochaines années, affirme Luc Pontet, son directeur et ancien responsable du programme grande école de FBS. Avant, on formait des managers, maintenant, on forme des managers-entrepreneurs."

Réintégrer les banques d'épreuves communes

Les quatre écoles qui ont connu une vraie hémorragie de leurs élèves en 2013 et 2014 (notamment sur le programme grande école, dit PGE), partent à la reconquête des candidats. Recalées de la BCE (Banque commune d'épreuves) pour la session 2015, Brest, Amiens et Clermont ont tout de même décidé de s'appuyer sur ses résultats pour le recrutement du PGE à la rentrée prochaine. Les candidats admissibles à au moins une école de commerce recrutant via les banques d’épreuves communes (BCE-Ecricome/Tremplin-Passerelle et concours spécifiques d’écoles pour Clermont ; BCE et Passerelle pour Amiens, BCE pour Brest...) auront le droit de passer les oraux (voir le détail plus bas).

L’ESCEM a opté de son côté pour un concours maison en partenariat avec une douzaine de lycées référents au sein desquels se tiendront les épreuves. Elle respecte aussi le calendrier des autres écoles.

Des frais de scolarité revus à la baisse

L’opération séduction passe aussi partout par un diminution des frais de scolarité : une année classique du programme grande école coûtera 7.900 € à Amiens ; 8.500 € à Clermont et à Brest, contre 10.000 € environ au sein de FBS. L’ESCEM, qui n’a pas encore fixé ce chiffre, promet de se situer “dans la fourchette basse, sans pour autant faire du low cost”.

Malgré un gros travail de communication, les écoles restent très prudentes sur les résultats. Gérard Hoffmann, directeur adjoint du campus de Tours de l’ESCEM, sait qu’il aura du mal à remplir les 130 places pour les élèves issus de prépa et, dans une moindre mesure, les 220 réservées aux admissions parallèles. "Les professeurs de prépa ont bien compris notre démarche, mais maintenant, il faut mobiliser les étudiants qui ne nous connaissent plus."

Clermont table sur 150 élèves à la rentrée 2015 et "250 en vitesse de croisière", contre 300 avant FBS, quand Amiens espère retrouver d’ici à cinq ans les 200 à 250 étudiants par promo de la "fin des années 2000". Brest mise à terme sur 150 étudiants, dont au plus "30 à 50 prépa".

Grade ou pas grade ?

Ce redressement est suspendu au renouvellement du visa des Bachelors et, surtout, à la récupération du visa et du grade de master pour les programmes grande école. La décision de la CEFDG (Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion), très attendue, pourrait intervenir début mars pour Brest et Clermont. Amiens et l’ESCEM, qui ont dû apporter un complément d’information au dossier, ne devraient pas avoir de réponse avant la mi-mars. 

Les directeurs se refusent à envisager le pire : "J’ai bon espoir pour le grade. L’impression de la CEFDG était favorable et nous sommes dans les clous dans la plupart des domaines", veut croire Gérard Hoffmann. "Je n’imagine pas que nous n’ayons pas le grade, même pour une durée mimimale, confie Françoise Roudier, directrice de l'ESC Clermont. Nous sommes labellisés AACSB jusqu’en 2016, nous avons maintenu la qualité ESC Clermont pendant FBS et depuis, beaucoup d'innovations ont été mises en place. Si ce n’était pas le cas, ce serait très décourageant pour le personnel, nous aurions des problèmes avec les élèves du programme grande école et surtout beaucoup de difficultés à convaincre de nouveaux étudiants." Il y va en effet aussi de l'avenir des élèves rentrés sous le régime FBS. Verdict d'ici quelques semaines.

PROGRAMME GRANDE ÉCOLE :
CONCOURS, MODE D'EMPLOI


Concours de l'ESC Amiens


• Dates d'inscription : inscriptions en ligne avant le 31 mars 2015.

• Conditions de sélection : tout étudiant admissible aux écrits de l’une des écoles de la CGE (Conférence des grandes écoles) aura le droit de passer les oraux. Il se dérouleront :
- du 20 mai au 23 juin 2015 pour les admissions parallèles (BTS, DUT, licence ou Bachelor)
- du 15 juin au 9 juillet 2015 pour les prépas.


© ESC Amiens.

• Au programme des oraux : un entretien individuel, une “création collective” et un entretien d’anglais.

• Résultats : ils seront publiés le 10 juillet 2015 pour les CPGE et le 25 juin pour les admis sur titre.


 Concours de l'ESC Clermont


• Dates d'inscription : inscriptions du 2 avril au 26 juin 2015. 
• Conditions de sélection :
- Les élèves de prépa sont éligibles aux épreuves orales de l’ESC dès lors qu’ils sont admissibles à au moins une école recrutant sur BCE ou Ecricome.

- Les candidats aux admissions sur titre (AST) en 1re (bac+2) et en 2e année du programme grande école (bac+3/4) seront éligible s'ils sont admissibles à au moins une des écoles recrutant via Passerelle, Tremplin, ou des concours spécifiques.

ESC Clermont
© ESC Clermont

• Au programme des oraux : les oraux (1er au 30 juin) comprendront un entretien individuel, un entretien collectif, un entretien en anglais et une LV2 (allemand, espagnol, italien, arabe ou russe).

Résultats : à partir du 7 juillet.

À noter : Il existe une procédure ad’hoc pour les candidats aux admissions sur titre qui souhaitent intégrer le PGE (programme grandé ecole) sans être inscrit dans une banque. L’admissibilité se fait sur dossier, et test Tage 2 (PGE 1) ou Tage Mage (pour PGE 2).


Concours de l'ESC Brest


• Pour les candidats issus de prépa : la sélection des élèves de CPGE admissibles aux oraux s’appuiera sur les résultats du concours BCE, selon des modalités précisées d’ici la mi-mars.

• Pour les candidats en admission parallèle :  les inscriptions aux "Talent days" sont ouvertes depuis le 9 février 2015 et jusqu'au 1er juillet 2015 aux titulaires d’un bac+2 (IUT, BTS...), d’un bac+3 (licence, Bachelor...), d’un titre RNCP de niveau III ou de niveau II, d’un diplôme étranger équivalent à bac+2 ou bac+3, etc.

Les épreuves auront lieu en continu du 7 mars au 3 juillet 2015. Au menu : un entretien collectif, un entretien individuel, un entretien en anglais et des tests de raisonnement. Dernier jury le 16 juillet.

À noter : les candidats d'outre-mer ou de l'étranger, et de métroopole dans certains cas particuliers, peuvent avoir accès à une procédure à distance.


Concours de l'ESCEM


• Dates d'inscription : les candidats (qu'ils soient issus de prépa ou en admission parallèle) ont jusqu’au 30 avril 2015 pour s’inscrire au concours mis en place par l'école.

Pour les candidats issus de prépas :
- Les épreuves écrites qui se dérouleront les 21 et 22 mai 2015 comprendront des maths et de l’anglais, et selon son option (scientifique, économique, lettres et sciences humaines ou technologique), de la culture générale (scientifique et économique), des lettres, de la philo et des SES (lettres et sciences humaines), une synthèse/résumé (scientifique, économique), du management et de la gestion (technologique), etc.
- Résultats d’admissibilité le 3 juin 2015. Notez que les prépa littéraires sont dispensées d’écrit, les notes obtenues pour le concours d’accès aux ENS (Banque d’épreuves littéraires) servant de classement.
- Oraux du 6 au 24 juin 2015 : au menu, un entretien de motivation, une mise en situation collective et un entretien d’anglais. Des points “bonus” peuvent être attribués en cas de LV2.

 • Pour les candidats en admission parallèle : ils sont admis à passer les oraux après examen de leur dossier portant sur les notes du bac et du supérieur, un CV, deux lettres de recommandation et une lettre de motivation. Les épreuves d’admission sont les mêmes que pour les prépa, auxquelles s’ajoute un test écrit d’anglais.

 • Résultats d’admission : le 6 juillet 2015 pour tout le monde.