Grandes écoles : les derniers conseils pour réussir son oral

Par Clément Rocher, Agnès Millet, publié le 22 Juin 2021
6 min

Un rythme intense, une préparation au long cours… Grâce à votre travail mené en classe prépa, vous êtes admissible dans une grande école de commerce ou d'ingénieurs. C’est le moment de faire le point sur les derniers conseils pour réussir votre oral d'admission.

C’est la dernière ligne droite avant les vacances d'été. À la prochaine rentrée, vous intégrerez une grande école de commerce ou d'ingénieurs. Et celles-ci préparent toutes une rentrée qui s’annonce 100% en présentiel, et ce afin que vous profiterez pleinement de la vie de campus, si la situation sanitaire le permet !

Mais pour décrocher l’école de vos rêves, il vous reste encore une marche à franchir : celle de l’oral.

À l'oral, transmettre sa personnalité au jury

Tout au long de la prépa, vous vous êtes entrainés pour les oraux de langues, mais aussi à l’oral de motivation. Mais c’est également tout votre parcours personnel et scolaire qui nourrira cet entretien.

"C’est très important d’essayer de transmettre sa personnalité au jury. Nous cherchons des étudiants travailleurs mais surtout des individualités, sans profil type, qui sachent nous parler de ce qu’ils sont et de ce qu’ils aiment. Et au-delà de soi, il faut être ouvert au monde", rappelle Laurence Attuel-Mendès, professeure de droit à Burgundy School of Business (BSB) et jury d’oral d’admission de l’école de commerce.

Le jury d'admission se concentre sur l'humain. "Nous cherchons à vérifier l'adéquation du profil du candidat par rapport à l'école. Le niveau scientifique [des futurs élèves-ingénieurs] a déjà été évalué lors de l'écrit", explique Oléna Skrypnyk, responsable des admissions à l'ESIEA.

Lire aussi

Se mettre dans de bonnes conditions

Essayez de vous détendre et de dédramatiser : à votre arrivée, les équipes d’admisseurs sont là pour vous guider et vous accompagner.

Pour les oraux d’écoles de management, un autre conseil à retenir. "Il faut se tenir informé de ce qui fait l’actualité française et internationale la veille de l’oral, car il pourrait en être question lors de la discussion", intervient Christine Pires, vice-présidente de l’Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC).

Certaines écoles peuvent proposer des entretiens communs avec d'autres candidats. "Il y a des capacités de prise de parole en public qui sont évaluées, des compétences de travail en groupe. On retrouve moins cet esprit de compétition", précise Oléna Skrypnyk.

Lire aussi

L'art de convaincre

C'est d’abord par votre présentation et votre attitude que vous allez convaincre. Prévoyez une tenue bien habillée mais dans laquelle vous êtes à l’aise. Le jury va également évaluer la manière dont vous vous présentez. "La posture est très importante : il est important de démontrer par le langage verbal et non verbal son attitude.", rappelle Oléna Skrypnyk.

Il vous faudra vous présenter et parler de votre parcours. "On peut valoriser chaque expérience, mais sans être immodeste", note Laurence Attuel-Mendès. À vous d’expliquer ensuite ce qui vous donne envie d’intégrer l'école.

N’hésitez pas à vous renseigner en amont sur les parcours de spécialisation, les possibilités d’alternance ou de séjour à l'international. Car, lors de l’oral, vous devrez convaincre de votre sérieux et de votre projet professionnel.

Il est fortement recommandé de se renseigner sur l'établissement et ses valeurs. "Les entretiens varient d’une école à l’autre : il faut donc bien savoir comment ils sont construits et bien connaitre l’école. La véritable bourde est de confondre les écoles", souligne Christine Pires.

Lire aussi

Les fausses notes à éviter à l'oral

Certains points sont à éviter lors de l'oral. "La critique d'une autre école est à proscrire. Il faut aussi éviter les considérations politiques et religieuses", déclare la responsable des admissions à l'ESIEA.

Et surtout… "Il ne faut pas mentir, car cela se voit et c’est rédhibitoire. Je préfère que le candidat réponde sincèrement et poliment qu’une autre école lui semble plus attractive car elle propose telle spécialisation, plutôt qu’il ne soit pas honnête", juge Laurence Attuel-Mendès.

Interagir avec le jury

Et n’oubliez pas d’écouter le jury qui sera face à vous ! Avec le stress, on peut parfois perdre un peu ses repères. Mais l’objectif de l’exercice est d’être en interaction : soyez attentif aux questions que l’on vous pose et aux remarques que l’on vous fait, sans chercher à tout prix à dérouler un discours tout fait.

"Il arrive qu’on leur demande à la fin s’ils ont une question à nous poser. Il faut rebondir sur ce qui a été dit, pour montrer qu’on a écouté", conseille la professeure de BSB. Vous pouvez prendre des notes pendant l’entretien pour vous aider.

Mais surtout rassurez-vous : les jurys ne sont pas là pour vous piéger ou pour vous mettre mal à l’aise, mais pour vous connaitre. Si vous ne comprenez pas une question, vous avez le droit de demander à ce qu’il la reformule.

Lire aussi

Être convaincu à son tour

À l’issue de l’entretien, vous ne pourrez pas savoir si vous êtes retenus ou non. Mais profitez du temps passé sur le campus pour vous faire une idée de son ambiance, de ses spécificités, ainsi que du cadre de vie de la ville où il est situé. On pense parfois à une école pendant des mois mais une visite dans un autre établissement peut vous faire changer d'avis !

Et lorsque les résultats tomberont, vous pourrez choisir en toute connaissance de cause l’école la plus adaptée à vos envies académiques/professionnelles et à votre personnalité.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !