1. L’ESCEM, une formation d’excellence pour les futurs managers
Partenariat

L’ESCEM, une formation d’excellence pour les futurs managers

Envoyer cet article à un ami
 // © ESCEM Tours
// © ESCEM Tours

Avec ses campus situés à Tours et Orléans, l’ESCEM est l’école de commerce de référence en région Centre grâce à son caractère très professionnalisant et international. Découvrez ici ses atouts et les différents programmes proposés !

Pourquoi choisir l’ESCEM ?

Vous envisagez une carrière autour du management ? Alors vous frappez à la bonne porte. Que vous décidiez de vous lancer dans l’entrepreneuriat ou de travailler au sein d’une entreprise (ressources humaines, direction financière, achat supply chain, marketing digital, communication, etc.), l’ESCEM vous livrera les clés nécessaires à votre réussite.

L’établissement propose les deux seuls bachelors « visés » par le ministère de l’Enseignement supérieur dans la région Centre : le bachelor en Management international et le bachelor en Développement commercial. Autrement dit, il s’agit d’une reconnaissance de la qualité académique de cette formation, mais aussi de son ouverture à l’international et de sa dimension professionnalisante.

Enfin, le dernier point fort de l’ESCEM est sa dimension, puisque c’est une école à taille humaine. «  L’idée est vraiment d’amener tous nos étudiants vers la réussite à travers un accompagnement individualisé  », souligne Laurence Rochery, Responsable Relations Entreprises et Diplômés à l’ESCEM.

Zoom sur le bachelor en Management international (Tours)

Ce bachelor s’adresse aux bacheliers. Les deux mots clés qui le caractérisent ? Il est à la fois professionnalisant et international. À l’issue de ces trois années, les étudiants ont passé au minimum sept mois en entreprise et jusqu’à 18 mois grâce à l’alternance en troisième année. «  De plus, nous essayons d’inculquer le bon comportement professionnel à nos étudiants grâce à nos intervenants qui gravitent dans la sphère professionnelle », atteste Laurence Rochery.

Quant à l’aspect international, il se traduit par un stage de deux mois minimum à l’étranger en fin de première année (avec possibilité malgré tout d’effectuer le stage en France). En deuxième année, les étudiants sont amenés à effectuer un semestre d’échange académique obligatoire avec l’une des 50 universités partenaires de l’ESCEM. Un stage en fin d’expatriation est optionnel et peut se dérouler à l’étranger ou en France. En troisième année, les étudiants peuvent soit effectuer un stage, soit opter pour un double diplôme. Le principe de celui-ci est de repartir durant l’année complète pour valider un diplôme étranger correspondant au bachelor en Management international. Les étudiants obtiennent, de ce fait, le diplôme de l’ESCEM et le diplôme de l’université dans laquelle ils sont partis (Colombie et Indonésie).

Cinq options sont proposées en troisième année : international business (uniquement en anglais), management de la communication, du marketing et du digital, management des RH, management financier et management du tourisme.

À noter que les étudiants sont aidés dans leur recherche de stage par le career center. Plus de 400 entreprises sont partenaires de l’ESCEM. Les 20 000 alumni de l’école agissent également comme des prescripteurs pour accueillir les étudiants dans leurs structures.

Zoom sur le bachelor en Développement commercial à Orléans

Ce bachelor se veut davantage orienté vers le terrain puisque les étudiants peuvent opter pour l’alternance dès la deuxième année. «  Comme son nom l’indique, ce bachelor est plus tourné vers le commerce, les achats et la grande distribution », précise Laurence Rochery.

Malgré tout, la dimension internationale n’en est pas absente puisque les étudiants doivent effectuer un stage obligatoire de deux mois à l’étranger dès la fin de la première année. Ensuite, ceux qui n’optent pas pour l’alternance en deuxième année suivent un parcours classique et effectuent un stage en fin de deuxième année. Enfin, l’alternance est obligatoire pour les élèves de troisième année.

Trois spécialités sont proposées dans ce bachelor pour répondre au mieux aux attentes des entreprises, «  notamment du bassin économique orléanais qui abrite de nombreuses grosses structures avec des plateformes logistiques importantes », précise notre interlocutrice. Ces options sont : management commercial, management achat et supply chain et management en communication marketing et digital.

« Pour les deux bachelors, ces spécialités donnent une coloration, mais le diplôme reste généraliste et il est possible de changer d’option en mastère », ajoute-t-elle.

Pas moins de 8 mastères spécialisés

L’ESCEM compte huit mastères spécialisés : management commercial, marketing et communication, digital marketing, achat supply chain, RH, gestion du patrimoine, conseil audit et contrôle de gestion et international marketing and communication en partenariat avec l’université de Greenwich, à Londres.

Tous ces mastères sont ouverts à l’alternance avec un rythme d’une semaine à l’école et de deux semaines en entreprise. Cette alternance peut être effectuée via un contrat de professionnalisation, d’apprentissage, ou un stage alterné. Un contrat de 24 mois peut être établi pour couvrir toute la durée du mastère.

Plus d’informations sur : https://www.escem.fr/