1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Le programme grande école de l'Inseec disponible à Lyon dès 2016
Décryptage

Le programme grande école de l'Inseec disponible à Lyon dès 2016

Envoyer cet article à un ami
Le groupe Inseec a emménagé à la rentrée 2015 à Lyon, au troisième étage de l'ancien garage André Citröen, entièrement réhabilité. // © Inseec
Le groupe Inseec a emménagé à la rentrée 2015 à Lyon, au troisième étage de l'ancien garage André Citröen, entièrement réhabilité. // © Inseec

Implanté depuis un quart de siècle dans la capitale des Gaules, le groupe Inseec ouvre son programme grande école à Lyon. Un moyen, notamment, de séduire les élèves de prépa, espère-t-il.

Après Paris, Bordeaux et Chambéry, les candidats au programme grande école de l'Inseec BS pourront aussi opter à partir de la rentrée 2016 pour le nouveau campus de Lyon. "Nous n'avons pas fixé de quota, les étudiants choisissent librement leur campus au moment de l'admission", précise Jacques Chaniol, le directeur de la business school. Réservé pour commencer aux élèves de première année, il accueillera les M1 dès l'année suivante, puis les M2 en 2018. Les étudiants du PGE devraient représenter un total de 500 à 600 étudiants dès 2019.

Ils viendront s'ajouter aux 1.700 étudiants du groupe Inseec (ECE, Sup de pub, MBA et MSC) déjà présents dans les locaux de l'ancien garage André Citröen, à deux pas de la place Bellecour. Inaugurés récemment, ces 6.000 mètres carrés au cachet industriel abritent un amphi de 300 places, une quarantaine de salles de cours et un incubateur.

En plus des majeures incontournables - finance d'entreprise, marketing opérationnel… - disponibles sur tous les campus, le site lyonnais proposera quelques spécialités en lien avec le territoire, telles que l'industrie pharmaceutique. L'école envisage aussi des partenariats avec des écoles d'ingénieurs et des "ponts" avec ses sites de Chambéry et Genève.

Moins de places au concours BCE 2016

L'Inseec BS qui n'avait pas fait le plein en 2015 au concours BCE compte entre autres sur cette ouverture pour renforcer son attractivité auprès des prépas, qui demeurent une cible importante. "Il était un peu dommage, dans une ville comme Lyon, de ne pas avoir l’école emblématique du groupe. Lyon est 46e au classement QS 2015-2016 des meilleures villes étudiantes, et Rhône-Alpes, le 2e vivier de classes prépa après l’Île-de-France”, souligne Jacques Chaniol, directeur de la business school.

Cette dernière, qui avait ouvert 370 places en 2015 au concours BCE, n’en proposera que 300 cette année. Un moyen “d’augmenter sa sélectivité”.

Pour aller plus loin : Quand les écoles de commerce partagent leurs spécialisations "métiers"