1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. le témoignage de Julien, un alumni qui dépote !
Partenariat

le témoignage de Julien, un alumni qui dépote !

Envoyer cet article à un ami
 // © ESCEM Tours
// © ESCEM Tours

À la fois serial entrepreneur et fraîchement nommé Président de l’association des anciens diplômés de l’ESCEM, Julien Dargaisse garde un excellent souvenir de son bachelor au sein de l’école. Il nous livre ici sa vision des points forts de la formation.

Engagé très tôt dans une filière sport-études, Julien Dargaisse n’a pas suivi un parcours classique, jusqu’à son entrée à l’ESCEM. « J’étudiais par le biais du CNED, parce que je vivais à l’étranger. Je ne pensais pas forcément être admis, car mes notes n’étaient pas incroyables. Mais je pense que le jury de sélection a attaché plus d’importance à l’aspect humain ! », se souvient l’ancien étudiant. Originaire de la région Centre, Julien recherchait une école reconnue avec une ouverture sur l’international et un aspect très professionnalisant. C’est ainsi que son choix s’est porté sur l’ESCEM. « L’école est très ouverte sur le tissu économique local et nourrit un dialogue fertile avec les entreprises du territoire. Cela assure aux étudiants de vrais débouchés », affirme-t-il.

« L’ESCEM nous met en relation avec les bonnes personnes »

Fondateur de plusieurs start-up, Julien n’envisageait pas nécessairement une carrière d’entrepreneur lorsqu’il était étudiant, mais se révélait déjà très intéressé par le monde de l’entreprise. «  Ma dernière année de formation m’a vraiment permis de choisir les modules qui m’intéressaient et ainsi de peaufiner mon projet professionnel. Et puis j’ai découvert l’incubateur de l’école. L’ESCEM nous met en relation avec les bonnes personnes. L’école rassemble des business angels qui n’investissent que dans des projets portés par les diplômés », explique-t-il.

L’alumni garde aussi un excellent souvenir des intervenants extérieurs (en activité professionnelle hors de l’école) et avec qui il a pu nourrir de nombreux échanges. Julien a également beaucoup apprécié de pouvoir s’investir dans des projets associatifs. En 2007, il a notamment monté un salon de l’automobile, ce qui lui a permis de rencontrer de nombreuses entreprises et de travailler avec le maire. «  Il fallait communiquer sur le salon, gérer les équipes de bénévoles », résume-t-il.

« C’est à mon tour d’aider les étudiants »

Aujourd’hui à la tête de l’association des anciens diplômés, Julien Dargaisse entend bien renvoyer l’ascenseur en aidant à son tour de jeunes étudiants à monter leurs projets. «  À l’ESCEM, les élèves peuvent profiter d’un vrai réseau. C’est à mon tour de les aider. De mon côté, j’ai pu échanger avec de nombreux entrepreneurs avant de me lancer. C’était essentiel, car c’est aussi grâce à ce réseau que j’ai trouvé mes premiers clients, poursuit-il. Je me rends compte que j’ai été très marqué par mon passage à l’école, puisque je transmets désormais à mes collaborateurs les valeurs de l’ESCEM : engagement, intégrité, curiosité et humilité », conclut-il.