Ma vie d'étudiant à Aix-la-Chapelle : Alexandre voyage au cœur de l'Europe

Par Jean-Marc Engelhard, publié le 23 Mars 2018
6 min

Étudiant à l’IDRAC Business School à Lyon, Alexandre tire pleinement parti de la situation géographique centrale d’Aix-la-Chapelle en Allemagne pour découvrir les pays limitrophes. Sans oublier de préparer activement son Bachelor en commerce international.

Alexandre est un étudiant globe-trotter qui ne craint pas les chocs thermiques. En seconde année à l’IDRAC Business School, à Lyon, il a tout juste eu le temps de défaire ses valises à son retour d’un stage de six mois en Thaïlande, qu’il repartait déjà, pour un semestre, sous des latitudes plus froides, à la "Fachhochschule (FH)" Aachen. En français : l’université de sciences appliquées d’Aix-la-Chapelle. Située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne, Aix-la-Chapelle se situe à 5 kilomètres des frontières des Pays-Bas et de la Belgique.

Des cours en anglais

"Dans le cadre d’Erasmus+, j’aurais aussi pu opter pour un établissement identique à Munich mais le niveau requis en allemand était plus élevé. Étant inscrit dans une classe bilingue, je pratique l’allemand depuis le collège, mais ma maîtrise n’était sans doute pas suffisante", explique cet étudiant de 20 ans, originaire de Chambéry (73). Ici, heureusement, la majorité des cours se déroulent en anglais.

Lire aussi

"Seuls un cours d’économie et un autre de grammaire sont en allemand. Ces derniers mois, j’ai eu le temps de progresser, surtout dans les conversations courantes. Pour le vocabulaire pratiqué en cours, c’est encore un peu laborieux", admet Alexandre. D’autant qu’il a plus souvent l’occasion d’avoir recours à l’anglais, pour discuter avec les Américains, les Chinois, les Polonais… qu’il croise sur le campus.

Un studio de 16 m2 pour 270 € par mois

La mixité des cultures et des langues est aussi de mise dans son immeuble. Un étage est réservé à des appartements pour les étudiants étrangers où cohabitent une Taïwanaise, un Belge, une Irlandaise, un Finlandais, un Namibien… et Alexandre, qui a emménagé dans un petit studio de 16 mètres carrés. Son loyer s’élève à 270 € par mois et il est à dix minutes à pied de l’université. "Ici, le marché de la location n’est pas tendu et le prix des loyers bien moins élevé qu’à Lyon", note Alexandre.

Alexandre, devant la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, édifiée par Charlemagne, un des plus anciens édifices d’Europe du Nord.
Alexandre, devant la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, édifiée par Charlemagne, un des plus anciens édifices d’Europe du Nord. // © Camille Delbos/Hans Lucas pour l'Etudiant

Le coût de la vie, de manière générale, a surpris agréablement le jeune étudiant. "Notamment le budget de la nourriture. Dans les supermarchés locaux, les prix sont équivalents à ceux du hard-discount en France : 300 € par mois suffisent pour faire les courses et les sorties."

Côté transports, l’Allemagne est adaptée aux budgets serrés. "Grâce à mon 'Semester­ticket', qui me coûte 270 € [par semestre], je peux avoir accès à l’ensemble des transports en commun à Aix-la-Chapelle et dans tout le Land", raconte Alexandre. Une opportunité qui lui permet de se rendre régulièrement à Cologne, une ville plus animée qu’Aix-la-Chapelle le week-end, ou de visiter les petits villages typiques des alentours. Il profite aussi de la situation géographique d’Aix-la-Chapelle pour s’offrir des petits séjours à Bruxelles, Maastricht, Amsterdam ou Eindhoven.

WhatsApp pour organiser des sorties

Avec des amis rencontrés sur le campus, Alexandre est allé jusqu’à Vienne et Prague, en profitant des tarifs des compagnies à bas coût. "Beaucoup de choses s’organisent aussi par le biais de notre groupe WhatsApp, qui regroupe les étudiants Erasmus de l’établissement, notamment des Français. Chacun peut proposer des activités ou lancer une invitation à passer prendre un verre. Vient qui veut !", explique Alexandre. Au-delà des soirées dans les bars ou passées chez les uns et les autres, il pratique régulièrement le free-running (sport consistant à franchir différents obstacles), dans une salle dédiée à cette activité.

Lire aussi

Intéressé par l’histoire et l’architecture, il apprécie se promener dans les ruelles de l’ancienne capitale de l’empire de Charlemagne. Des déambulations en solitaire à la découverte des statues et des édifices anciens d’Aix-la-Chapelle. Sur WhatsApp, ses balades culturelles ont moins de succès que les propositions de rendez-vous autour d’une bière…

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !