1. Oral des admissions parallèles en école de commerce : les questions récurrentes sur vous
Coaching

Oral des admissions parallèles en école de commerce : les questions récurrentes sur vous

Envoyer cet article à un ami

Quelles sont les questions que l’on risque de vous poser sur votre parcours à l’oral des admissions parallèles en école de commerce ? Comment faut-il y répondre ? Nos conseils, extraits du guide Admissions parallèles en école de commerce, de Jessica Gourdon, aux éditions l’Etudiant.

Pendant cette épreuve, quelques questions reviennent plus souvent que d'autres. Mieux vaut les avoir en tête et y réfléchir en amont. Car, même s'il n'y a pas de « programme » à réviser, cette épreuve se travaille autant que les autres et nécessite de longues heures de préparation!
  

"Pouvez-vous vous présenter ?"

 

Presque systématiquement, le jury va vous demander de vous présenter. Dans ce cas, expliquez votre parcours depuis le lycée – votre formation, vos expériences professionnelles ou associatives – et terminez par les raisons qui vous ont poussé à passer les concours pour entrer en école de commerce.

Ce que va rechercher le jury, c'est la cohérence de votre parcours. Veillez donc à bien argumenter vos décisions, vos choix, même si vous leur trouvez une justification a posteriori !

Sachez que le  jury pourra essayer de vous déstabiliser avec des remarques provocantes ou en mettant en avant vos contradictions. Dans tous les cas, gardez votre sang-froid. Ces questions visent à mesurer votre capacité à garder votre calme et à improviser dans une situation inconfortable.

"Je me souviens d'un de mes oraux à SKEMA au cours duquel l'examinateur a fait semblant de s'endormir. C'était très troublant. Du coup, je me suis mis à parler plus fort et j'ai essayé d'être plus percutant. Je n'ai pas voulu prendre le risque de m'interrompre, mais j'ai montré que j'avais compris le signal qu'on m'envoyait", se souvient Édouard, entré via Passerelle à l'ESC Grenoble.
  

"Quels sont vos qualités et vos défauts ?"

 

Les qualités et les défauts sont des questions « classiques » de tout entretien. Avec ces questions, le jury voudra savoir si vous avez réfléchi sur vous, si vous savez prendre du recul sur votre personnalité. Soyez honnête, sans toutefois vous dévaloriser. Dans vos réponses, restez sur le terrain professionnel. Voici quelques qualités souvent citées : l'adaptation, la polyvalence, l'enthousiasme, la disponibilité, la rigueur, la sociabilité, l'écoute, l'initiative, la puissance de travail, la fiabilité, l'efficacité, l'imagination, l'anticipation...Dans tous les cas, essayez d'illustrer vos arguments par des exemples concrets.

Quant aux défauts, le jeu consiste à les présenter sous un angle favorable en évitant les tournures négatives et en ne citant que ceux qui sont compatibles avec les attentes d'une école de commerce. Quelques défauts souvent cités : "je suis trop rigoureux" ou "je suis trop perfectionniste", "je suis jusqu'au-boutiste", "je suis un peu trop prudent"... Tentez de les minimiser, en évoquant vos efforts pour les corriger.
  

"Avez-vous déjà exercé des responsabilités ?"

 

La question des responsabilités revient régulièrement dans un entretien. L'objectif est clair : évaluer votre degré d'autonomie, votre esprit d'initiative, votre sens de l'organisation et votre capacité à travailler en équipe. Autant d'atouts utiles en école de commerce, puis plus tard en entreprise.

Si vous avez travaillé en tant que moniteur de colo, si vous avez gardé des enfants, donné des cours de soutien ou si vous êtes membre d'une association, c'est le moment d'en parler ! Même des exemples anodins peuvent être valorisés (l'organisation d'un voyage avec un groupe d'amis, la préparation d'une fête entre voisins, la gestion d'une caisse dans une kermesse...).
  

"Avez-vous déjà été confronté à l'échec ?"

 

Parfois, le jury essaye de mettre le candidat dans une position inconfortable, afin d'observer sa réaction. Une question revient souvent dans les entretiens : « Avez-vous été confronté à un échec ? ». Votre réponse devra s'orienter sur un axe très précis : comment, face à cela, vous avez rebondi.

En effet, l'échec n'est pas quelque chose de négatif en soi. Ce qui est important, c'est d'en tirer des leçons, d'avancer et de comprendre les vertus pédagogiques des erreurs. Vous avez loupé le concours l'année dernière ? Expliquez toute la stratégie que vous avez mise en œuvre pour mieux vous préparer cette année. Vous vous êtes trompé d'orientation et vous avez changé de licence à l'université en cours d'année ? Expliquez brièvement pourquoi, racontez vos démarches et montrez ce que vous en avez retenu.

Dans tous les cas, assumez vos choix, montrez que vous êtes quelqu'un de responsable. Il n'y a rien de pire qu'un étudiant qui se défausse sur les autres (parents, amis...) pour justifier son échec.
  

"Où vous voyez-vous dans 10 ans ?"

 

La question « Où vous voyez-vous dans dix ans ? » vous conduira à parler de votre projet professionnel. Même si vous n'avez pas encore d'idée précise, évoquez les grands secteurs (par exemple, le luxe, le sport, l'informatique, la banque...) ou les fonctions (marketing, ressources humaines, communication...) qui vous intéressent. Dans tous les cas, argumentez vos choix en vous basant sur des exemples issus de votre vie quotidienne, de vos rencontres, de vos lectures ou de vos loisirs.

"Sur ce sujet, le jury n'est pas très exigeant. Il a bien conscience que vous avez encore une vision assez floue du marketing ou des ressources humaines, que les envies et les idées viendront plus tard", remarque David Moroz, directeur du programme grande école de l'ESC Troyes. Néanmoins, il est toujours appréciable de montrer une certaine curiosité et une connaissance des métiers auxquels mènent les écoles.

Retrouvez des portraits d'étudiants en école de commerce dans notre dossier sur les écoles de commerce.
 

admissions parallèles en école de commerce // (c)POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Admissions parallèles en école de commerce", par Jessica Gourdon.


Sommaire du dossier
Retour au dossier Oral des admissions parallèles en école de commerce : les questions récurrentes sur vous Oral des admissions parallèles en école de commerce : les questions récurrentes sur votre candidature