1. Palmarès des grandes écoles de commerce 2019 : IMT BS, des sujets sociétaux dans les cursus 
Bancs d’essai

Palmarès des grandes écoles de commerce 2019 : IMT BS, des sujets sociétaux dans les cursus 

Envoyer cet article à un ami
L’Institut Mines-Télécom BS mise énormément sur le développement durable et la responsabilité sociétale des entreprises, en sensibilisant ses étudiants à ses nouveaux enjeux. // © Anne-Charlotte Compan/Hans Lucas pour l’Etudiant
L’Institut Mines-Télécom BS mise énormément sur le développement durable et la responsabilité sociétale des entreprises, en sensibilisant ses étudiants à ses nouveaux enjeux. // © Anne-Charlotte Compan/Hans Lucas pour l’Etudiant

Sensibiliser les étudiants aux grands sujets de société, notamment ceux qui concernent le développement durable, par le jeu de rôles ? C'est le pari réussi de l'IMT BS qui simule un sommet international dans lequel les élèves argumentent et débattent.

Palmares-des-ecoles-de-commerce-postbac-en-4-ou-5-ansDécouvrez tous les résultats de notre palmarès des grandes écoles de commerce 2019

Organiser une mini-COP 21 dans une école de commerce, c'est le pari réussi de l'Institut Mines-Télécom BS. Depuis l'an passé, les étudiants de première année doivent réaliser un sommet international entre eux autour de la question du développement durable. En 2018, 260 élèves s'organisaient en 36 pays et 8 ONG (organisations non gouvernementales) pour participer à quarante minutes de débats entre différentes nations ou associations.

Lire aussi : COP21 : ces étudiants et diplômés feront entendre la voix des jeunes

"Par exemple, des élèves qui représentaient la Chine ont accepté de baisser leur émission de gaz à effet de serre de 30 % à la suite d'un débat", sourit Fabrice Flipo, l'un des professeurs chargés de cet événement.

Étendre cette idée à l'ensemble du cursus

Benjamin, actuellement en deuxième année, a participé à la première édition de cette COP 21 made in IMT BS. C'est notamment lui qui a obtenu la diminution des gaz à effet de serre de la Chine, et une très bonne note au passage. "La partie négociation a été celle que j'ai préférée, souligne l'étudiant. Découvrir des controverses que je ne maîtrisais pas et devoir y apporter une expertise, pour ensuite la confronter avec d'autres, c'est passionnant."

L'école a pour volonté d'étendre cette politique sociale à tout le cursus. "L'idée, à terme, c'est de mettre un peu de ces questions dans l'ensemble des cours", note Imane Dahhaoui, chargée de mission développement durable et responsabilité sociétale de l'école.