TEMA, un cursus qui forme des managers aux compétences multiples

Par L'Etudiant Fab, publié le 04 Février 2022
5 min

À la fois agiles dans un environnement digital et dotés d’un esprit entrepreneurial, les diplômés de la formation TEMA, développée par NEOMA Business School (septième rang au classement des Grandes Écoles de commerce de l’Etudiant), sortent d’un cursus en cinq ans avec de solides et multiples compétences managériales. Des qualités très recherchées, comme le prouvent les parcours respectifs de Romain Degrange et Yazid Tahri, tous deux passés par ce cursus innovant. Rencontre.

« On nous apprend très vite à nous adapter »
Romain Degrange (promo 2020), salarié chez Vinci Construction

C’est bien avant l’obtention, en 2015, d’un bac scientifique que Romain Degrange sait qu’il va quitter sa Provence natale afin de s’envoler pour Reims et d’intégrer la formation TEMA de NEOMA. « J’avais besoin d’un programme d’école de commerce qui allie notions tech et business, confie-t-il. J’ai tout de suite apprécié le rythme et l’interactivité dans les cours. On alternait la théorie et la pratique et étions régulièrement en mode projet par petites équipes. Je trouvais ça très innovant. Cela nous permettait d’être vraiment concentré sur un sujet et de mener un process de bout en bout. On nous apprend très vite à nous adapter aux situations et à résoudre des problèmes. C’est vraiment ce qui fait notre force. »

Un entrepreneur né

On comprend mieux pourquoi le jeune homme s’est lancé dans une activité d’auto-entrepreneur dès sa deuxième année d’études et ce, à l’issue d’un stage effectué au sein d’une entreprise parisienne spécialisée dans les magasins éphémères. « Je m’occupais de la stratégie digitale et marketing de l’entreprise, puis j’ai eu envie de me lancer sur les mêmes activités. En quelque temps, j’ai eu plusieurs clients. Puis j’ai pu travailler sur une opération commerciale à Marseille pour Snapchat qui lançait des lunettes connectées. » Après trois années d’études passionnantes, Romain décide ensuite de s’armer de compétences en suivant le Master Spécialisé Technologie et Management à CentraleSupélec, obtenant du même coup un double diplôme. Avant une embauche chez Vinci Construction à l’issue de son brillant stage de six mois, effectué en cinquième année. « Je travaille sur un très gros programme de transformation digitale au sein de la filiale Eurovia. Je m’occupe plus spécifiquement d’une application d’organisation de plannings de chantiers pour le Québec et la France. Il y a de gros enjeux et j’évolue très rapidement. J’en suis très heureux. »

« Une pédagogie en learning by doing »
Yazid Tahri (promo 2021), salarié chez Ubisoft

Originaire de Reims où il obtient son bac économique et social en 2016, Yazid Tahri a eu la chance de poursuivre ses études supérieures en conservant ses repères de lycéen. « Naturellement, la proximité de NEOMA Reims m’a attiré et il se trouve que le programme TEMA coïncidait parfaitement avec mes aspirations, témoigne-t-il. J’ai senti très tôt que je souhaitais évoluer dans la gestion de projets autour de la technologie. Et j’avais besoin d’un cursus pluridisciplinaire qui permet de voir beaucoup de choses en cinq ans avec une pédagogie innovante en learning by doing, avec de la pratique en équipe. » Autre étape décisive dans son cursus ? Son semestre au Japon, en 2019, notamment pour suivre des cours orientés en machine learning. « Quand on arrive là-bas à 20 ans, c’est très déstabilisant, dans le bon sens du terme. Cela m’a permis de grandir et d’acquérir d’autres codes professionnels, en lien avec plein de cultures différentes. »

Des jeux vidéo au CDI

En intégrant le Master Spécialisé Technologie et Management à CentraleSupélec en quatrième et cinquième année afin d’obtenir un double diplôme, Yazid réalise d’abord un stage au sein de la cellule innovation de Richemont, en Suisse, avant de rejoindre Ubisoft. « Étant passionné de jeux vidéo, j’ai pu appliquer mes compétences techniques et opérationnelles acquises dans un univers profondément digital. À l’issue de mon stage, on m’a proposé un CDI. Je suis actuellement chef de projet junior au siège d’Ubisoft, à Paris, où je m’épanouis vraiment en travaillant sur des sujets passionnants. »

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !