Nos conseils

publié le 10 Octobre 2006
4 min

Depuis son plus jeune âge, Émilie, en terminale S européenne, aime étudier et figure en tête de classe. À l'aise dans toutes les matières, le choix de sa filière s'est fait au terme de longues tergiversations.

Choisissez la prépa MP-SI si vous êtes...

 

... encore indécis sur votre projet professionnel

Intégrer une prépa laisse une grande marge de manœuvre, car on a accès à la fin du cursus à un éventail d'écoles d'ingénieurs. Il faut pouvoir envisager l'éventualité de redoubler la seconde année et de rester trois ans en prépa si votre objectif est de réussir à tout prix certains concours. Tous les élèves ne rentrent pas à Polytechnique, mais rassurez-vous ! Il y a actuellement autant de places disponibles dans les grandes écoles que d'élèves passant de première en seconde année, et des écoles moins cotées assurent tout de même de très bons débouchés.

… solide psychologiquement

Pour réussir en prépa, Jean-Alain Hiver, proviseur du lycée du Parc à Lyon, préconise la règle des 5 « M » : avoir des moyens intellectuels et physiques, de la motivation, un moral d'acier, des méthodes de travail et, enfin, de la modestie. La prépa, c'est comme une course de fond : l'effort est long et intense. Vous devrez acquérir un programme lourd, apprendre à résoudre en temps limité des épreuves difficiles, à l'écrit comme à l'oral… et à encaisser le choc des premières notes, souvent très basses.
… très bon en maths et dans les autres matières
Si l'essentiel de la formation en MP-SI est scientifique, avec notamment douze heures de maths par semaine, vous aurez aussi du français et des cours de langue vivante. N'oubliez pas que les concours comportent des épreuves dans ces matières et qui font bien souvent la différence entre des candidats de niveau scientifique égal.

… capable d'assimiler des enseignements abstraits

En CPGE, on ne vous prépare pas à entrer dans la vie active, mais à passer des concours. En maths, comme dans les autres disciplines, on vous demandera de travailler à partir de concepts théoriques. Il ne s'agit plus seulement d'appliquer des théorèmes, mais aussi de les démontrer.

Choisissez une école d'ingénieurs accessible après bac si vous avez...

...envie de concret

Les cours classiques scientifiques et technologiques alternent avec des cours de gestion, droit, management et de langues étrangères. Très tôt dans votre formation, vous serez en contact avec le monde économique : stages en entreprise, témoignages d'ingénieurs, visites d'entreprises, conférences, projets industriels... Ces contacts vous permettront de construire votre projet de formation et, peu à peu, votre projet professionnel.

... peur de la compétition

Si vous appréhendez l'univers des classes prépas et que vous n'êtes pas un adepte des concours, vous apprécierez sans aucun doute l'atmosphère conviviale des écoles d'ingénieurs à bac. Le programme de cours reste chargé, mais les élèves s'entraident, partagent ensemble beaucoup de projets scolaires et extrascolaires. Ici, pas de concours : votre passage en cycle ingénieur est conditionné par l'ensemble de vos résultats.

... un projet professionnel précis

Intégrer une école d'ingénieurs après le bac constitue la voie d'accès aux études d'ingénieur la plus directe. Une fois franchi le cap de la sélection, c'est un parcours d'études longues (cinq ans) effectuées dans la continuité qui offre a priori une plus grande chance d'intégrer une école dans la spécialité (et souvent le lieu) de votre choix. Mais attention, selon les écoles, 10 à 20 % d'étudiants d'une promotion n'atteignent pas le cycle ingénieur. Soumis au contrôle continu, vous devrez fournir un travail sérieux et régulier pour réussir.

... une attirance pour l'international

Si vous envisagez une carrière à l'étranger, certaines écoles d'ingénieurs à bac proposent dès le premier cycle une formation axée sur l'international. Ainsi, la filière internationale des INSA vous permet de suivre des enseignements dans deux langues vivantes et de partir en stage ouvrier à l'étranger dès la première année. Avis aux amateurs !

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !