1. Comment ils ont choisi leur école d'ingénieurs : 3 étudiants racontent
Témoignage

Comment ils ont choisi leur école d'ingénieurs : 3 étudiants racontent

Envoyer cet article à un ami
Thomas, 22 ans, en 2e année à l'ESTP (2014) // © TB
Thomas, 22 ans, en 2e année à l'ESTP (2014) // © TB

Pour vous aider à savoir quelle école d'ingénieurs vous correspondra le mieux, vous pouvez consulter notre nouveau palmarès personnalisable. Mais pensez aussi à interroger les étudiants eux-mêmes. Plusieurs d'entre eux nous ont confié comment ils avaient procédé à leur choix.

Thomas Bures, 22 ans, en 2e année à l'ESTP

 

Pourquoi il a choisi cette école

"Je voulais intégrer une école spécialisée dans le BTP [bâtiment et travaux publics, NDLR]. Cette spécialité m'attire à cause du travail d'équipe qu'il y a derrière. L'ESTP est une école privée, avec des entreprises présentes au conseil d'administration, qui participent aussi au choix des cours. Ses relations privilégiées avec les industriels du secteur sont l'une des raisons pour lesquelles j'ai choisi cette école."

Ce qu'il préfère

"La vie associative est riche : des comédies musicales au bureau des sports, tout le monde y trouve son compte. L'année dernière, nous avons été champions d'Île-de-France en rugby. Personnellement, je m'occupe des relations avec les entreprises au BDE [bureau des élèves] : j'organise des conférences et des visites de chantiers."

Ses conseils

"Les dossiers pour les départs à l'international en troisième année se basent sur les résultats obtenus en première année. Il faut donc être assidu dès le début, mais si on fait preuve d'attention en cours et en travaux dirigés (TD), l'année devrait bien se passer."


Marine, 20 ans, en 2e année cycle ingénieur ESME Sudria (2014)Marine Lepeltier, 20 ans, en 2e année du cycle ingénieur à l'ESME Sudria

Pourquoi elle a choisi cette école

"Je souhaitais intégrer une école postbac pour éviter la prépa. Je voulais également que le cursus soit généraliste, car je ne savais pas encore vers quoi me spécialiser. Ce qui a été décisif dans mon choix, c'est la rencontre avec de nombreux anciens de l'école. Ils ont formé un réseau avec des liens très solides. Il règne à l'ESME Sudria un esprit de famille très fédérateur."

Ce qu'elle préfère

"Les professeurs sont passionnés par leur matière et arrivent à nous communiquer leur enthousiasme. Nous tissons avec eux des contacts privilégiés. Ils nous prennent plus en considération qu'au lycée et nous parlent comme à des adultes !"

Ses conseils

"C'est important de consacrer du temps à la recherche de la bonne école. Aller aux salons et aux journées portes ouvertes ne suffit pas, il faut rencontrer des élèves, des anciens étudiants et des professeurs. Et les réseaux sociaux sont très utiles pour cela."


Marine, 22 ans, en 2e année aux Mines d'Albi (2014)Marine Thomasson, 22 ans, en 2e année aux Mines d'Albi

Pourquoi elle a choisi cette école

"J'étais intéressée par le domaine de l'aéronautique, je me suis donc tournée vers les Mines d'Albi : l'école propose une spécialité matériaux dans l'aéronautique. J'ai aussi regardé les possibilités d'échanges à l'étranger. Cette école possède de nombreux contacts à l'international. Je vais d'ailleurs partir six mois en Suède au cours de l'année."

Ce qu'elle préfère

"Nous avons une personne référente, de l'administration ou du corps enseignant, qui nous suit pendant toute notre scolarité et nous conseille dans nos choix. Cette aide est très utile pour choisir par exemple son lieu d'échange académique."

Ses conseils

"Chaque École des mines propose ses spécialités, mais les parcours ingénieurs restent généralistes. En choisissant un établissement, il faut bien avoir à l'esprit la différence entre une école qui offre un parcours très spécialisé dès la première année, et une autre généraliste, où l'avantage est d'avoir un point de vue plus global, avec notamment des cours en management."

Palmarès des écoles d'ingénieursDécouvrez notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015