1. Dimitri Pleplé : un tour de France à vélo pour faire connaître les usines
Portrait

Dimitri Pleplé : un tour de France à vélo pour faire connaître les usines

Envoyer cet article à un ami
Via un road trip, Dimitri Pleplé souhaitait transmettre un regard positif sur l’industrie. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant
Via un road trip, Dimitri Pleplé souhaitait transmettre un regard positif sur l’industrie. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant

IL VA FAIRE LA UNE. Près de 3.000 kilomètres parcourus, 33 sites industriels, 10 semaines de voyage… Durant ses études d’ingénieur, Dimitri Pleplé, 24 ans, a enfourché son vélo pour aller à la rencontre des ouvriers qui font les usines de France. Son objectif : réhabiliter leur image auprès du public.

Dimitri Pleplé a réalisé de mai à juillet 2017, durant sa dernière année d’études d’ingénieur à CentraleSupélec, un tour de France à vélo pour aller à la rencontre des hommes et des femmes qui travaillent dans les usines. "Le matin, je visitais les sites industriels et, l’après-midi, je pédalais comme un fou jusqu’à l’étape suivante. Le soir, je dormais chez l’habitant", explique le jeune homme qui a publié, en mars 2018, le journal de bord de son aventure, baptisé L’indus’trip : un vélo, des usines et des hommes (éditions La Fabrique de l’industrie). Il a également mis en ligne près de 80 vidéos de ses échanges avec les professionnels.

Faire découvrir l’industrie

Le périple – 33 usines visitées – lui a permis de couvrir une grande variété de secteurs d’activité : agroalimentaire, énergie, environnement, métallurgie, mécanique, énergie ou emballage… Via ce road trip, il souhaitait aussi transmettre un regard positif sur l’industrie, où il avait déjà constaté, lors de stages, "la fierté au travail des salariés".

Des usines inscrites dans un territoire

"Parcourir à vélo les routes et découvrir les paysages permet de mieux comprendre la fonction de l’entreprise dans sa région. Ainsi, pour me rendre sur le site de Michelin dans l’Aube, j’ai croisé de nombreuses fermes. Or, cette usine est justement spécialisée dans les pneus de tracteurs : il y a une vraie logique d’intégration des usines dans leur territoire", illustre-t-il.

Lire aussi : Tous les portraits des jeunes qui vont faire la une

Le jeune ingénieur, aujourd’hui chef d’équipe en CDD (contrat à durée déterminée) chez PSA à Poissy (78), met en parallèle une journée de vélo et une journée d’usine : "Il y a une cadence à tenir, un calendrier à respecter, des imprévus et la satisfaction d’avoir tenu ses objectifs."