1. Supérieur
  2. Écoles d'ingénieurs
  3. Écoles d'ingénieurs : comment elles vous forment (aussi) à la recherche
Décryptage

Écoles d'ingénieurs : comment elles vous forment (aussi) à la recherche

Envoyer cet article à un ami

Mettre en contact les étudiants avec la recherche fait partie intégrante des missions des écoles d'ingénieurs. C'est même une obligation imposée par la Commission des titres d'ingénieurs. Leur objectif : donner des compétences qui seront également utiles pour travailler en entreprise, et pas seulement en recherche académique. Au programme : cours donnés par des enseignants-chercheurs, expériences réalisées en salle blanche comme dans l'industrie, stages en laboratoire de recherche et double diplôme.

Intégrer une école d'ingénieurs, c'est d'abord entrer dans un environnement où recherche et enseignement se côtoient.

 
Développer son esprit critique

 

Étudiante de 1re année à Centrale Nantes, Denise se souvient avoir visité les laboratoires de l'école peu de temps après son arrivée : "J'ai vraiment eu l'impression d'être dans un univers de recherche, ça change de la prépa ! Et pendant les cours, j'ai constaté que les professeurs nous parlent régulièrement de leurs travaux."

Édouard, en 2e année à l'ESPCI ParisTech, confirme : "Chacun enseigne dans son domaine spécifique de compétences, et les cours magistraux découlent directement de ses recherches." Dans cette école particulièrement tournée vers la recherche, les élèves apprennent à acquérir une véritable démarche scientifique à travers un dispositif baptisé "préceptorat".
 

Formation par la recherche des ingénieurs 1 - ESPCI - Préceptorat

Au cours des séances hebdomadaires de préceptorat, les élèves de l'ESPCI ParisTech étudient, analysent et critiquent des articles scientifiques // © Proxima.


Dans ce cadre, les élèves sont notamment amenés à étudier, analyser et critiquer des articles scientifiques récents, avec des professeurs spécialistes du sujet. "L'objectif est de prendre du recul par rapport aux publications", explique Édouard. Il se rappelle, par exemple, d'un article qui "affirmait que tel neurone était impliqué dans la maladie d'Alzheimer. En analysant de près les conditions expérimentales présentées et le choix des patients, ainsi qu'en discutant avec un chercheur qui travaille précisément sur les réseaux de neurones, nous nous sommes rendu compte que les résultats étaient clairement orientés et finalement assez discutables, raconte le jeune homme. Cela nous apprend à avoir un esprit critique".

 
Se placer dans une démarche d'innovation

 

Un autre aspect du préceptorat consiste à imaginer et réaliser des expériences afin de mieux comprendre des phénomènes de la vie courante : les coulures formées par la peinture qu'on étale sur un mur, la propagation des ondes dans l'eau quand on y jette un objet, une balle en lévitation au-dessus d'un sèche-cheveux… Autant de situations très concrètes à partir desquelles les élèves doivent eux-mêmes définir un protocole expérimental afin d'analyser quels paramètres influent sur le phénomène.

"Cela se rapproche d'un travail de TP (travaux pratiques), à ceci près qu'il nous faut prendre davantage d'initiatives, inventer les manip', mener les expériences en binôme puis les présenter, énumère Édouard. Cela nous donne une réelle autonomie et nous place dans une démarche scientifique d'innovation."

Cependant, nuance le jeune homme, "99 % des innovations sont en réalité liées à la réalisation de choses qu'on connaît déjà mais que l'on combine différemment ou que l'on applique à un nouveau domaine". D'où, selon lui, l'importance des TP qui permettent de s'entraîner à réaliser les expériences. Et de conclure : "Il faut faire de la paillasse pour y arriver."

Pour aller plus loin : Futurs ingénieurs, quels sont les secteurs les plus porteurs pour vous ? / Métiers de demain : les choix gagnants / Masters recherche : des diplômes également convoités par les entreprises

Sommaire du dossier
Écoles d'ingénieurs : des TP en interaction avec la recherche Des stages en laboratoire pour découvrir le monde des chercheurs Un master recherche en complément du diplôme d'ingénieur