Écoles d'ingénieurs : nos conseils pour réussir le concours Advance

Par Clément Rocher, publié le 30 Mars 2023
6 min

Le concours Advance organise des épreuves écrites et orales pour intégrer une école d'ingénieurs. Le directeur du concours et deux étudiants partagent leurs conseils de préparation et de réussite.

Le concours Advance donne la possibilité de rejoindre une des quatre écoles d’ingénieurs suivantes : EPITA, ESME, IPSA, Sup’Biotech. Il est accessible sur la plateforme d’orientation Parcoursup.

Au cours des mois d’avril et de mai, les candidats au concours Advance vont passer une série d’épreuves écrites ainsi qu’un oral de synthèse et de motivation.

Lire aussi

Quelles épreuves écrites au concours Advance ?

Les épreuves écrites du concours Advance prennent la forme d’un QCM :

  • un QCM de mathématiques (1h30 – coef 4)
  • un QCM d’anglais (30 minutes – coef 3)

Tout savoir sur le QCM de maths

Le concours Advance propose deux exercices de mathématiques. Si le candidat a gardé la spécialité maths en terminale, il sera interrogé sur le programme de la spécialité. Dans le cas contraire, il sera interrogé sur le programme de l’option maths complémentaires.

Au programme de l’épreuve : les dérivés, le raisonnement par récurrence, les logarithmes, les probabilités, la géométrie dans l’espace. "Les élèves qui n’ont pas choisi la spécialité maths au lycée ne doivent pas s’inquiéter, ils seront interrogés sur des choses qu’ils sont censés connaître", précise Emmanuel Hivert, co-directeur du concours.

Chaque QCM comporte 40 questions. Une bonne réponse apporte 2 points, une mauvaise réponse enlève 0,5 point. Les élèves doivent appliquer une stratégie lors de l’épreuve pour résoudre au mieux les exercices. "Les lycéens n’ont pas l’habitude de faire des QCM. Il vaut parfois mieux ne pas répondre au risque de perdre des points."

Les candidats peuvent revenir plus tard au cours de l’épreuve sur une question à laquelle ils n’ont pas répondu. Ils sont autorisés à utiliser des brouillons mais l’usage de la calculatrice est interdite.

Lire aussi

Tout savoir sur le QCM d'anglais

L’épreuve d’anglais vise à vérifier le niveau de vocabulaire, de grammaire, de compréhension écrite, du candidat. Le QCM comporte 30 questions.

"On doit s’assurer que les candidats ont compris que l’anglais est important dans la formation d’ingénieurs. C’est la langue des sciences. Ce sont des notions acquises lors de leur scolarité au lycée", précise Emmanuel Hivert.

Comment se passe l'épreuve orale du concours Advance ?

Le concours Advance organise un oral de synthèse et de motivation (coef 7) d’une durée de 30 minutes. Il est important de bien se renseigner au préalable sur l’école qui vous intéresse et les formations qu’elle propose.

"Cet oral prend la forme d’une discussion, ce n’est pas un interrogatoire. Le jury sera bienveillant, il n’est pas là pour mettre l'élève en difficulté. Il cherche à savoir pourquoi le candidat veut rentrer dans une ou plusieurs écoles", affirme Emmanuel Hivert.

Lors de son inscription au concours, le candidat a la possibilité de choisir le jury avec lequel il aimerait effectuer son entretien. "Il est recommandé de prendre le jury de l’école qu’on voudrait intégrer, ce sera plus simple pour expliquer sa motivation."

Lire aussi

L’oral demande un peu de préparation avant le jour J. "Il faut être capable d’argumenter et de défendre son parcours scolaire. Le premier objectif c’est de rassurer le jury avant de le convaincre. Il faut donner la meilleure version de soi-même et montrer qu’on s’est projeté dans un métier."

Les candidats qui veulent rejoindre la section anglophone de l’école seront testés sur leur niveau d’anglais lors de l’entretien. Ils devront répondre à des questions sur leur personnalité et leur motivation dans la langue de Shakespeare.

Tout savoir sur les épreuves orales pour la filière STL

Les élèves issus de la filière STL peuvent uniquement candidater pour rejoindre Sup’Biotech. Ils devront passer quatre épreuves orales : mathématiques, anglais, biologie-biochimie, oral de synthèse et de motivation. Chaque épreuve dure 30 minutes.

"Le jury sera bienveillant. Si le candidat n’arrive pas à faire l’exercice, il va lui donner des explications pour le relancer et voir sa capacité de réflexion sur le moment", ajoute Emmanuel Hivert.

Lire aussi

D'anciens candidats au concours témoignent

"Avant l’oral, j’avais regardé des vidéos pour savoir à quoi correspond le métier d’ingénieur, explique Roman, étudiant en première année du cycle préparatoire à l’EPITA. Mais le plus important, c’est de répondre honnêtement aux questions et donner envie au jury, même si vous n’êtes pas le meilleur dans certaines matières. Ayant vécu au Brésil, j’ai pu parler de mes expériences et montrer mes différences par rapport aux autres candidats."

"Le jury m'a rapidement mis à l'aise. C'est vraiment une discussion, témoigne Jules, étudiant en première année à l'ESME. J'ai parlé de mes qualités, comment s'était passée mon année de terminale, et aussi les matières qui m'intéressaient dans l'école d'ingénieurs, car on peut choisir des spécialités chaque semestre. J'avais en face de moi une étudiante de l'école donc je lui ai demandé comment était l'ambiance à l'école et comment s'est déroulé son voyage à l'étranger."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !