Comment intégrer une école d'ingénieur après maths sup

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 04 Decembre 2009
2 min

Si, malgré des résultats satisfaisants, vous ne souhaitez pas poursuivre en seconde année de prépa, sachez qu’il existe, encore pour la session 2010, un concours d’entrée en école d’ingénieurs conçu pour les élèves de maths sup. Il est proposé par les 4 écoles des mines d’Albi, d’Alès, de Douai et de Nantes, qui offrent un cursus en 4 ans. Peuvent postuler les élèves des filières MPSI, PCSI et PTSI et, en minorité, des étudiants qui ont réussi une première année d’université. Quatre épreuves écrites d’admissibilité (trois identiques et une spécifique selon la prépa) sélectionnent les candidats. Les épreuves orales d’admission sont, elles aussi, au nombre de 4. Chaque école offrait, jusqu’à présent, entre 70 et 80 places par an, mais le concours étant appelé à disparaître, elles ne proposeront plus que 180 places en 2010. Les inscriptions s’effectuent sur Internet (www.mines.net), entre janvier et mars.

Par ailleurs, la plupart des établissements qui recrutent au bac admettent aussi des élèves de maths sup (ou qui ont validé une première année de fac) selon leurs propres critères de sélection. Mais attention, en fonction de votre niveau, vous entrerez soit en première, soit en deuxième année. L’EPF de Sceaux, par exemple, accepte en deuxième année uniquement les élèves de maths sup admis en maths spé. Les autres peuvent éventuellement intégrer l’école, mais en première année.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !