1. Écoles d’ingénieurs : comment financer sa formation
Coaching

Écoles d’ingénieurs : comment financer sa formation

Envoyer cet article à un ami
Avantage (parmi d’autres) des formations en écoles d’ingénieurs : elles sont accessibles au plus grand nombre. Car non seulement ces cursus sont globalement moins onéreux que ceux des écoles de commerce, mais des aides existent selon le établissements pour faire baisser la note. Revue de détail.

Combien coûte une année de scolarité en école d’ingénieurs ? Quelques centaines d’euros par an pour les 2/3 d’entre elles (les écoles publiques). Jusqu’à 8.000 € pour quelques écoles privées. Sans compter la dizaine d’écoles formant des fonctionnaires où vous serez payé durant votre scolarité. Des tarifs plutôt bas comparés à ceux pratiqués dans d’autres formations, notamment en écoles de commerce, et que vous pouvez encore alléger grâce à différentes aides.
 

Les aides des structures publiques

 
À la gratuité des concours pour les boursiers, qui se généralise, s’ajoutent des aides au financement des études. Dans la majorité des écoles, les élèves ingénieurs peuvent prétendre aux aides du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) : bourse sur critères sociaux, bourse au mérite et aide à la mobilité internationale pour étudier ou effectuer un stage à l’étranger.


Les écoles qui comptent parmi leurs étudiants le plus de boursiers du CROUS
Écoles à bac Taux de boursiers CROUS
Télécom Lille 1 48 %
ESIREM - Dijon 41 %
Polytech Lille 40 %
Agrocampus Ouest (ex-INSFA+INH) 40 %
Sup Galilée - Villetaneuse 39 %
 
École à bac+2 Taux de boursiers CROUS
ISIS - Castres 61 %
ENSCCF - Chimie Clermont-Ferrand 53 %
VetAgro Sup - Clermont-Ferrand (cursus ENITA) 49 %
ENSAIT - Roubaix 48 %
IFMA - Clermont-Ferrand 47 %
 

Des dispositifs d’aide internes aux écoles

 
Certains établissements décident de compléter les aides du CROUS, tel l’INSA (Institut national des sciences appliquées) de Lyon par l’intermédiaire de la bourse Capelle, mise en place à la rentrée 2010. Les écoles développent de plus en plus de dispositifs d’aides en interne, financés notamment par leur fondation. Des dispositifs qui prennent plus d’ampleur quand le statut de l’école ne permet pas aux élèves de prétendre aux bourses du CROUS.

Dans plusieurs écoles des mines, dépendant du ministère chargé de l’Industrie, plus d’un élève sur trois bénéficie ainsi d’une bourse d’école. “L’objectif est que les difficultés financières ne soient pas un obstacle à la scolarité et à l’obtention du diplôme. Les bourses reposent sur les mêmes critères sociaux et montants que les bourses du CROUS”, explique James Ollivier, directeur adjoint des études des Mines d’Alès. Exonération de droits d’inscription, bourses, mais aussi caution solidaire pour le logement ou garant de prêt, comme à l’IFMA à Clermont-Ferrand, font partie des initiatives mises en place.


Les établissements qui distribuent le plus de bourses d’école (exonération des frais de scolarité, aide à la mobilité…) à leurs étudiants
Écoles à bac Taux d’étudiants bénéficiant d’une bourse de l’école
ESILV - Paris-la Défense 70 %
ESITC - Caen 30 %
EFREI - Villejuif 25 %
Agrocampus Ouest 23 %
ESITC - Cachan 19 %
 
Écoles à bac+2 Taux d’étudiants bénéficiant d’une bourse de l’école
École des Mines - Alès 48 %
École des mines - Albi-Carmaux 37 %
École des mines - Nantes 34 %
Agrocampus Ouest - Rennes 34 %
École des mines - Saint-Étienne 33 %
 

L’apprentissage, une piste à explorer

 
Des frais de scolarité pris en charge par l’entreprise et une rémunération de l’étudiant apprenti qui varie de 40 à 80% du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) : l’apprentissage constitue un autre moyen de financer vos études, tout en acquérant une précieuse expérience professionnelle.

Si l’EI-CESI, l’EI-CNAM ou les ITII (instituts des techniques d’ingénieur de l’industrie), qui travaillent en partenariat avec les écoles d’ingénieurs du classement, ont fait de l’apprentissage leur spécificité depuis longtemps, la grande majorité des écoles d’ingénieurs ont ouvert des filières en alternance ces 5 dernières années. Fin 2009, environ 80 écoles proposaient ainsi des formations par apprentissage habilitées par la CTI (Commission des titres d'ingénieur), donnant accès à 150 spécialités d’ingénieur.

Sachez enfin qu’avec un salaire moyen d’embauche à la sortie de l’école qui s’élève à 32.000 € par an, l’investissement consenti pour payer votre formation d’ingénieurs sera rapidement amorti. Le diplôme d’ingénieur est en effet très rentable.


Écoles comptant parmi l’effectif total de leurs étudiants le plus grand nombre d’apprentis en 2010-2011
Établissement  Nombre d’apprentis
EI-CESI 2.550
ICAM Lille-Nantes-Toulouse 759
Ingénieurs 2000 - Université Paris-Est 438
Polytech Paris UPMC 343
ESIGELEC - Rouen 274
École centrale - Nantes 226
Arts et Métiers ParisTech 222
EI CNAM 211
ISA Lille 199
ESIEE Engineering - Marne-la-Vallée 180