"Je voulais intégrer l’école d'ingénieurs la plus généraliste possible"

publié le 11 Mars 2010
2 min

Plus de 100 000 étudiants se forment dans les 200 écoles d’ingénieurs françaises et trouvent sans difficulté un job à la sortie. Tour d’horizon d’une des filières favorites des recruteurs, où le nombre de places disponibles ne cesse d’augmenter.

Bérengère, 21 ans, en troisième année à l’ENSTA ParisTech
 

Une école généraliste le temps de trouver sa spécialisation
 

"Avec des parents ingénieurs, je me suis assez naturellement dirigée vers les classes préparatoires après mon bac S. Beaucoup d’élèves de prépa ne réfléchissent qu’au moment des concours à l’école qu’ils veulent intégrer. Ce n’était pas mon cas. Dès le début de la maths spé, j’ai commencé à me renseigner sur les différentes formations. Mon but ? Intégrer l’école la plus généraliste possible car je n’arrivais pas encore à trouver ma voie entre la mécanique, les maths ou la physique. Seule l’informatique ne me plaisait pas. L’ENSTA ParisTech m’a paru convenir à mes attentes. Leur site Internet signalait la possibilité de suivre également des cours non scientifiques. Une ouverture qui a fini de me convaincre."
 

Des sciences pures, mais aussi de l’histoire, de l’art et de géopolitique
 

"Je suis contente de mon choix ! L’architecture du cursus m’a permis de me spécialiser progressivement. Après le tronc commun de première année, j’ai d’abord choisi la dominante mécanique en deuxième année pour finalement opter pour la filière "énergie nucléaire" en troisième année. Autre atout : à côté des enseignements de sciences pures, j’ai pris des cours d’histoire de l’art et de géopolitique. Mes cours électifs sur l’environnement m’ont ainsi fait découvrir ce domaine dans lequel je souhaite désormais faire carrière."
 

Une activité associative qui rapport des points
 

"Parallèlement à mes études, je me suis rapidement investie dans la vie associative de l’école. Aujourd’hui, je m’implique dans l’association de vulgarisation scientifique Prométhée avec laquelle nous concevons un kit pédagogique pour sensibiliser les élèves de primaire aux questions liées à l’énergie et à l’environnement. Un projet qui me tient à cœur… et qui sera validé dans ma formation !"

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !