1. ISIS Castres : développer une santé + connectée
Partenariat

ISIS Castres : développer une santé + connectée

Envoyer cet article à un ami
 // © Studio Tchizz
// © Studio Tchizz

Première école en France à former des ingénieurs spécialisés en e-santé, l’école d’ingénieurs ISIS propose une formation publique en 3 ou 5 ans qui délivre un diplôme reconnu par l’Etat. Elle apporte une double expertise numérique et santé, très recherchée aujourd’hui et qui le sera encore plus dans les années à venir.

La e-santé : une filière d’avenir en quête de spécialistes

Grâce à l’informatique et aux innovations technologiques, le système de soins connaît une transformation numérique profonde au bénéfice des patients, mais aussi des professionnels de santé. La e-santé propose un ensemble d’outils et services issus du numérique pour créer une nouvelle façon d’envisager la médecine et la santé en général. Ce domaine en mouvement permanent prend des formes très diverses : solutions à la désertification médicale, suivi à distance des patients (télémédecine), partage sécurisé des données des patients (dossier médical partagé), big data et intelligence artificielle ou encore par le développement d’applications ou d’objets connectés. Déjà largement amorcées, ces évolutions seront demain la norme. Pour se développer, la e-santé a besoin de professionnels capables de faire le lien entre l’informatique et les systèmes d’information dans le monde de la santé.

ISIS Castres : 5 ans pour former des experts en numérique et santé

L’école d’ingénieur ISIS a été créé il y 13 ans pour répondre à cette problématique de formation d’experts capables de répondre à cette évolution numérique. Les ingénieurs formés à ISIS mettent leurs compétences en informatique au service des praticiens et des patients. Grâce à des cours de physiologie ou d’anatomie par exemple, les étudiants sont en mesure de comprendre les différentes problématiques liées au système de santé dont ils en connaissent les aspects et le vocabulaire.

Basée à Castres, l’école ISIS est une composante de l’Institut National Universitaire Champollion d’Albi et est également membre du groupe INSA. Ceci lui permet de proposer un cycle préparatoire (recrutement en post bac) dont le tronc commun est basé à 75% sur l’INSA de Toulouse. Durant ces 2 premières années, les étudiants sont plongés dans une formation plutôt généraliste autour des disciplines fondamentales et médicales, de l’informatique et des systèmes d’information mais également des méthodes de travail et de l’organisation. Les 3 années suivantes, le cycle ingénieur, laisse place à davantage de spécialité « Informatique pour la santé » où les étudiants vont s’immerger dans cette double expertise soit sous statut étudiant, soit sous statut apprenti. Grâce aux nombreuses périodes de stage ainsi qu’aux projets tuteurés, les étudiants d’ISIS sont directement confrontés au monde professionnel. D’ailleurs, une grande partie des intervenants pédagogiques sont des professionnels du secteur de santé (industriels, médecins, représentants de laboratoire pharmaceutique…).

Un débouché professionnel garantit à 100%

De par la forte demande de recrutement d’experts informatique et santé et grâce à la formation très ancrée dans le monde professionnel actuel dispensée à l’école d’ingénieurs ISIS, les étudiants diplômés trouvent facilement un emploi à la fin de leur formation. En effet, 100% des étudiants diplômés sont embauchés dans les 2 mois après la fin de leur cursus. Les métiers auxquels ils peuvent prétendre sont très variés en fonction du profil des étudiants. Certains vont se destiner à la conception, au déploiement et à l’exploitation de systèmes d’information, d’autres au pilotage et à la gestion de projet, à de la consultance et de l’expertise, ou encore au technico-commercial. Les secteurs d’activités dans lesquels les étudiants exercent sont également multiples. Outre les établissements de santé, ils peuvent également travailler chez des éditeurs de logiciel, dans des industries, dans des laboratoires pharmaceutiques ou mutuelles, ou encore dans des entreprises de services du numérique ou des agences de gouvernance de la santé. Cette multitude de choix permet donc aux étudiants de trouver un métier mais également un secteur d’activité qui leurs conviennent parfaitement.