Le diplôme d’ingénieur : une valeur sûre sur le marché de l’emploi

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 20 Octobre 2010
2 min

Le diplôme d’ingénieur reste une valeur sûre sur le marché de l’emploi. Seule l’insertion se révèle plus ou moins facile selon que vous souhaitez travailler dans l’énergie, l’informatique ou l’industrie.

Près d’un ingénieur sur deux débute sur un poste d’étude, de recherche ou de conception, 20 % exercent une fonction liée à la production, 20 % une fonction liée aux systèmes d’information.
La crise économique n’a évidemment pas épargné les ingénieurs, mais ils semblent moins souffrir que d’autres jeunes diplômés. Pour Pierre Lamblin, directeur des études de l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), ce n’est pas une surprise : "Quelle que soit la conjoncture, les conditions d’emploi sont toujours plus favorables pour les ingénieurs diplômés. Depuis 20 ans, ils sont chaque année premiers ou seconds en termes de taux d’emploi, de taux de CDI (contrat à durée indéterminée) et de taux d’accès au statut cadre."
Plus de la moitié des recrutements de jeunes ingénieurs ont lieu dans les SSII (sociétés de services en ingénierie informatique), dans l’ingénierie, l’énergie, les transports et le BTP (bâtiment, travaux publics). Avec une prédominance nouvelle et de plus en plus forte des sociétés de services et de l’énergie. Tour d’horizon des secteurs qui recrutent des jeunes ingénieurs et de ceux plus à la peine.
 

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road