En fin de cursus d’Agrocampus Ouest, un stage dans une chocolaterie

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 11 Decembre 2009
2 min

Etudiante en dernière année à Agrocampus Ouest à Rennes, Eglantine, 22 ans, nous fait découvrir le cursus d’ingénieur agronome. Des études entre faune, flore, marketing et statistiques… et une vie de campus bien remplie !

Eglantine est étudiante en écoles d'ingénieur agronome. Dans quelques semaines, Eglantine va quitter le campus et sa chambre d’étudiante pour effectuer son stage de fin d’études. Après avoir reçu 4 réponses positives à des candidatures, elle a choisi de se rendre à la chocolaterie de Valrhona à Tain l’Hermitage (Drôme) pour un stage en optimisation du système de production. Une décision mûrement réfléchie. "J’aimerais vraiment devenir responsable de production dans une usine d’agroalimentaire. Ce stage me permettra d’approcher cette fonction. Et l’usine a l’avantage de ne pas être trop loin de chez moi", dit-elle avec réalisme.
 

Des perspectives de carrières "très ouvertes"

 

eglantine, ingenieur agronomie débouchés

Quoi qu’il arrive, Eglantine ne se voit pas dans un travail routinier. "Je fonctionne beaucoup par challenge. Je m’imagine sur le terrain, dans une usine et pas dans un bureau." Et quand on dit à Eglantine qu’elle ne correspond pas aux clichés de l’étudiante en agronomie passionnée de faune et de flore, la jeune Lyonnaise s’insurge. "Il faut arrêter de penser qu’en agronomie on a toujours les deux pieds dans les bottes. Une très faible proportion de diplômés travaille dans les champs. Certains iront dans la cosmétique, d’autres dans la banque. Selon les témoignages d’anciens que nous avons croisés, notre cursus très généraliste nous permet de changer de secteur et d’avoir des carrières ouvertes." Une chose est sûre : Eglantine, elle, n’a vraiment pas les deux pieds dans le même sabot.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road