Rodolphe : "J’étais très bon en informatique, mais vraiment pas en maths…"

Par Timothée Brisson, publié le 11 Octobre 2012
2 min

Les écoles d’ingénieurs accueillent désormais 30 % d’étudiants de niveau bac + 2/3, issus de DUT, de BTS ou de licences scientifiques. Encore faut-il avoir fait partie des bons élèves de sa promotion. Vue d'ensemble sur les 72 grandes écoles d'ingénieurs qui recrutent.

Rodolphe, 20 ans, titulaire d'un BTS spécialité IRIS (informatique et réseaux pour l’industrie et les services), est en 1re année à l’ESIGELEC.

Son bac STI (sciences et technologies industrielles, aujourd’hui STI2D – sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) en poche, Rodolphe espère avoir une place dans un BTS en alternance pour se frotter au monde de l’entreprise. Mais son dossier, moyen, est refusé et il obtient finalement une place dans un BTS classique, spécialité IRIS (informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques). Il se fixe alors comme objectif d’intégrer une école d’ingénieurs en apprentissage après son BTS.
 

Le concours

Rodolphe s’inscrit à la banque ENSEA (École nationale supérieure de l’électronique et de ses applications) qui regroupe une quinzaine d’écoles et est ouverte aux élèves de DUT et BTS.

Le concours comporte des épreuves de mathématiques et d’informatique, et un oral dans ces deux matières. "Je n’y croyais pas du tout, j’étais très bon en informatique, mais vraiment pas en maths…" Finalement, les 2 matières s’équilibrent et Rodolphe peut rejoindre l’ESIGELEC, à Saint-Étienne-du-Rouvray (76).
 

L’intégration

"Les professeurs voient bien que ceux qui sont passés par une prépa ont de l’avance en mathématiques, alors ils se rendent disponibles pour nous qui venons de BTS. Il y a aussi beaucoup d’entraide, très utile pour se remettre à niveau." D’un autre côté, Rodolphe se sent plus à l’aise dans le domaine technique.
 

Son conseil

"Passer par un BTS est une excellente chose, mais ne permet pas d’avoir un niveau suffisant en maths. On peut y arriver, bien sûr, mais à condition de beaucoup travailler cette matière, davantage que les autres étudiants. Et il faut garder à l’esprit que l’on doit être parmi les meilleurs du BTS pour avoir une place dans une école d’ingénieurs."

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !