1. Supérieur
  2. Écoles d'ingénieurs
  3. Les 45 écoles d’ingénieurs les plus investies dans le développement durable
  4. L’École centrale de Marseille : des étudiants impliqués dans la vie associative
Enquête

L’École centrale de Marseille : des étudiants impliqués dans la vie associative

Envoyer cet article à un ami

En raison de sa situation géographique – dans les quartiers nord de la ville –, Centrale Marseille est plus sensible au volet social qu'aux volets environnemental ou économique du développement durable. Une sensibilité qui se décline dans les associations de l'école œuvrant directement sur les thématiques du développement durable : Ingénieurs sans frontières, Échanges phocéens, Continents solidaires, Cheer up et FabLab.

 
Une subvention de 40.000 € pour Échanges phocéens, “le projet de tutorat le plus abouti de France”

 

Centrale Marseille héberge et soutient, sur les plans logistique et financier, ces cinq associations. Échanges phocéens, qui fait la fierté de l'école (c'est le “projet de tutorat le plus abouti de France”, selon Centrale), bénéficie en particulier d'une subvention de 40.000 €.

Lucile Rousseau, la nouvelle directrice générale de l'association et élève en première année, en rappelle la mission : “Lutter contre l'autocensure” pratiquée par certains jeunes issus des ZEP de Marseille, en leur donnant confiance en eux et en les encourageant à poursuivre des études supérieures.

L'école d'ingénieurs avait été l'un des premiers établissements français à mettre en place, en 2005, ce genre de projet de tutorat pour les élèves, de la quatrième à la terminale. En 2012-2013, 63 centraliens, en grande majorité des élèves de première année, accompagnent ainsi 141 collégiens et lycéens.

Outre un tutorat régulier, l'accompagnement de ces élèves passe aussi par l'ouverture culturelle, appuyée par les sorties au théâtre, au musée, ou encore les voyages. Cette année, grâce au financement de l'école, “les lycéens de terminale se rendent à Londres”, se réjouit la jeune directrice de l'association ­centralienne.

À noter aussi
Centrale Marseille montre aussi l'exemple dans le domaine de l'égalité sociale : en attestent la nomination dans cet établissement d'un référent hommes-femmes et sa politique d'égalité salariale.

 

Pour aller plus loin : Étudiants, exprimez-vous sur le développement durable / Ces ingénieurs qui inventent l’avenir / Comment postuler dans le secteur de l'environnement

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les Mines de Nantes : sensibiliser les étudiants au développement durable dès la première année L’ENSAM encourage les jeunes issus de milieux populaires LaSalle Beauvais : favoriser l’égalité hommes-femmes L’École centrale de Marseille : des étudiants impliqués dans la vie associative