Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Julien, qui vise l'étranger ?

Par Geoffrey Bonnefoy, publié le 09 Decembre 2014
3 min

Quelles écoles d'ingénieurs conviendraient le mieux à Julien, 18 ans, élève de terminale S, qui est déterminée à aller à l'étranger pendant ses études ? Découvrez ci-dessous le classement sur mesure qu'il a pu établir grâce à la version personnalisable de notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015.

Palmarès des écoles d'ingénieursDécouvrez notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015

À tout juste 18 ans, Julien a déjà plusieurs milliers de kilomètres au compteur. Le jeune homme a vécu deux ans au Canada et quatre ans en Australie. Aujourd'hui scolarisé au lycée La Source de Meudon (92), en terminale S option maths, il n'envisage pas sa carrière professionnelle sans une grande dose d'international. Idem pour ses études d'ingénieur, qu'il imagine volontiers hors de France grâce à des échanges académiques et à des stages en entreprise. Plus "bosseur" que "bûcheur", comme il se décrit lui-même, il veut éviter de passer par les classes préparatoires. Son objectif : faire mûrir ses projets de départ sans pression.

Son critère : l'ouverture internationale

Julien plébiscite le critère "ouverture internationale" pour identifier parmi les 165 écoles de notre palmarès celles qui sont le plus en adéquation avec ses aspirations. Pour répondre à ses exigences, nous avons retenu cinq indicateurs. Le premier d'entre eux : la "durée minimale passée à l'étranger". Nombre d'écoles imposent en effet à leurs étudiants de partir un certain temps hors de France pour décrocher leur diplôme ; de un à douze mois pour les écoles les plus exigeantes, telle l'EEIGM, à Nancy. Grâce au "pourcentage d'étudiants étrangers", Julien peut voir quelles sont les écoles les plus ouvertes aux étudiants internationaux, celles dont le cursus ingénieur ressemble à un village mondial.

L'ouverture à l'international est aussi mesurée à travers le nombre de "double-diplômés internationaux". Un indicateur qui permettra à Julien de visualiser les établissements encourageant leurs étudiants à partir à l'étranger, dans le cadre d'accords spécifiques, pour revenir diplômés de l'établissement d'accueil, en plus de l'école française où ils sont inscrits. Cette démarche exigeante nécessite d'excellents résultats et est très appréciée des entreprises internationales.

Même si Julien a de très bonnes connaissances en anglais, l'indicateur "niveau d'anglais exigé" a son importance. Toutes les écoles d'ingénieurs réclament un niveau minimal, évalué grâce à des tests standardisés. La certification la plus demandée est le TOEIC (Test of English for International Communication), pour laquelle un score de 785 est souvent exigé. L'indicateur "diplômés en poste à l'étranger" met, quant à lui, en valeur les écoles dont les étudiants décrochent leur premier emploi hors de l'Hexagone. C'est précisément ce que souhaiterait Julien. Le lycéen se verrait bien en Grande-Bretagne – première destination des jeunes diplômés candidats à l'expatriation – ou en Espagne. "Dans un premier temps, je souhaite rester en Europe, pour ne pas trop m'éloigner de ma famille", explique-t-il.

- Voir notre méthodologie pour découvrir tous les indicateurs.

LE PALMARÈS DE JULIEN

Voici les 56 écoles qui ont 9 points ou plus aux critères choisis par Julien. Cliquez ici pour décourir l'intégralité de notre palmarès "Ouverture internationale".

palmares-ecole-ingenieurs-ouverture-internationale

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !