Cette étudiante crée un outil de survie pour les SDF

Par Delphine Dauvergne, publié le 26 Avril 2017
3 min

ELLE VA FAIRE LA UNE. Étudiante en double diplôme à l’ECE Paris et Audencia Nantes, Victoria Mandefield, 22 ans, a conçu une carte interactive des services proposés aux sans-abri à Paris. Un projet qui a permis à son association Infomeless de remporter plusieurs concours.

Victoria Mandefield multiplie les maraudes à la rencontre des sans-abri depuis qu'elle a déménagé à Paris, en 2014, pour poursuivre ses études en école d'ingénieurs. "Je viens d'une petite ville dans les Vosges où, lorsque des personnes sont à la rue, tout le monde apporte son aide. J'ai été choquée en arrivant dans la capitale de voir cette indifférence", raconte-t-elle.

Sollicitée par les personnes sans domicile fixe avec lesquelles elle échange pour les renseigner sur les lieux où ils peuvent avoir accès à certains services (comme se doucher), l'étudiante constate un vrai besoin, pour eux et les bénévoles.

2.400 lieux répertoriés

La jeune femme de 22 ans décide alors de créer un outil utile : une appli mobile, avec une carte interactive recensant 2.400 lieux à Paris. Conseillers, accueil de jour, bains-douches, toilettes publiques, bagagerie, Pôle emploi, chantiers de réinsertion, magasins solidaires, distributions d'alimentation, bibliothèques, accès PC, points Wi-Fi... Les informations sont variées et complètes sur Infomeless (Informations pour les sans-abri, ou "homeless" en anglais).

Le site Internet est lancé en février 2017, mais l'appli mobile est encore en développement. "Comme beaucoup de SDF n'ont pas de smartphone, on envisage de mettre en place un système de SMS pour qu'ils puissent recevoir des alertes, comme des horaires de distributions alimentaires, sur leurs téléphones simples", explique Victoria, qui est présidente de l'association.

Autre piste envisagée en parallèle : installer des bornes interactives dans les lieux d'accueil de jour et les abris bus. "Il nous faut encore décrocher des financements pour cela ! Nous espérons établir un partenariat avec la mairie de Paris, mais aussi gagner des récompenses de concours", confie-t-elle. Infomeless a déjà remporté plusieurs prix et accompagnements, dont l'appel à projets La Riposte d'Animafac ou encore Innovate! Pour la solidarité.

Une "ingénieure-manageuse" en quête de sens

En double diplôme ingénieur-manager à l'ECE Paris et Audencia Nantes, Victoria a choisi de suivre ce parcours car elle a "une sensibilité très technique". "En école d'ingénieurs, je me suis rendu compte que j'avais besoin de plus de compétences comme le marketing, qu'on acquiert en école de commerce, j'ai donc choisi d'enrichir ma formation."

Spécialisée en énergie, Victoria souhaite, à la sortie de l'école dans un an, trouver "un travail éthique, qui a du sens". En attendant de finir son cursus, elle continue d'investir tout son temps libre dans Infomeless. "Des demandes nous viennent des autres villes, où les bénévoles des associations sont impatients. Idéalement, il nous faudrait un coordinateur par ville, mais aussi embaucher des contrats "premières heures" pour employer des personnes sans-abri qui joueraient le rôle d'ambassadeurs." Infomeless répondrait ainsi encore mieux à leurs besoins.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road