Un œil sur la data : portrait-robot des élèves ingénieurs

Par Manon Pellieux, publié le 22 Juin 2021

INFOGRAPHIE. À la rentrée 2019, les écoles d'ingénieurs françaises comptaient 231.400 étudiants en leur sein. Par quelle voie ont-ils intégré ces formations en majorité ? Quelle proportion de femmes composait les promotions ? Réponses en chiffres et en vidéo.

En cinq ans, le nombre d'étudiants inscrits en écoles d'ingénieurs a augmenté de 20%. À la rentrée 2019, ils représentaient un effectif de 231.400 étudiants au total. L'analyse des données de la Conférence des Directeurs des écoles françaises d'ingénieurs permet de dessiner un profil type des élèves ingénieurs.

La majorité d'entre eux font le choix de la formation initiale sous statut étudiant. Ils représentent 84% de l'effectif total. Ils sont 14% à opter pour le suivi de cette formation par la voie de l'apprentissage.

Lire aussi

Des étudiants majoritairement issus de CPGE ou de prépas intégrées

À la rentrée 2020, sur les 16.000 nouveaux recrutés, 40% venaient d'une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Un chiffre légèrement plus élevé que pour les jeunes issus d'une prépa intégrée qui représentent 37% des nouveaux inscrits. Les étudiants ayant suivi un BTS, une prépa ATS ou un IUT avant d'intégrer leur école sont quant à eux moins nombreux : à la rentrée 2020, ils composaient 13% des nouveaux entrants.

28% des élèves-ingénieurs sont des femmes

Sur les 231.400 étudiants, la proportion de femme s'élève à 28%. Malgré ce manque de parité, la répartition varie fortement selon les domaines de spécialités choisis. Elles sont par exemple nombreuses à se retrouver dans les filières de la chimie, du génie des procédés et des sciences de la vie. Les étudiantes sont mêmes majoritaires dans ce domaine : 61,9%. Il en est de même pour l'agriculture et l'agroalimentaire où elles composent 59,5% du total des effectifs étudiants.

À l'inverse, elles sont très peu nombreuses en informatique et sciences informatiques où elles représentent un peu plus d'un étudiant sur dix (16,6%). Dans les domaines des services de transports, ainsi qu'en électronique et électricité, les femmes sont également moins présentes. Elles rassemblent respectivement 17% et 18,4%.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !