Quelle insertion après une formation en journalisme ? Notre enquête exclusive

Par Mathieu Oui, publié le 13 Mars 2012
2 min

Les cursus préparant aux métiers du journalisme n’ont jamais été aussi nombreux. Mais que deviennent leurs étudiants ? Quelles formations permettent de travailler dans les médias nationaux, les titres régionaux, la presse en ligne, l’audiovisuel… ? Enquête exclusive sur l’insertion de ces jeunes diplômés et banc d’essai de la petite centaine de filières spécialisées.

Quelle insertion pour les jeunes diplômés issus des filières en journalisme ? C'est ce que nous avons voulu savoir en interrogeant toutes les formations qui apparaissent dans nos bancs d'essai (voir notre méthodologie ci-dessous). 


Premier enseignement : cette insertion prend du temps, comme le montre notre infographie ci-dessous. Dix-huit mois après leur sortie d’école, en effet, seuls 20 % des jeunes diplômés ayant suivi une formation reconnue par la profession sont en CDI (contrat à durée indéterminée), comme le montre notre enquête voir notre méthodologie ci-dessous).

L'insertion est encore plus longue pour les sortants d’une formation non reconnue, qui sont 14 % à poursuivre leurs études et 24 % à connaître le chômage.


Notre méthodologie


Cette enquête auprès des formations en journalisme a été réalisée entre les mois de novembre 2011 et janvier 2012 par le biais d’envois de questionnaire par mail. Au total, 88 formations (formations reconnues par la profession, filières privées, filières universitaires) ont été sollicitées.

La quinzaine de questions portaient sur l’insertion de la promotion diplômée en 2010. Parmi les questions : taux d’activité, pourcentage de CDI (contrat à durée indéterminée), CDD (contrat à durée déterminée) et piges, niveau moyen de salaire, nombre de mois de stage, existence d’une association ou d’un annuaire d’anciens, etc.







Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !