1. Supérieur
  2. Ecoles spécialisées
  3. Devenir journaliste sportif : "Être calé en sport mais pas seulement…"
Boîte à outils

Devenir journaliste sportif : "Être calé en sport mais pas seulement…"

Envoyer cet article à un ami
Être passionné de sport et devenir journaliste sportif ne vont pas forcément de pair. // © Fotolia
Être passionné de sport et devenir journaliste sportif ne vont pas forcément de pair. // © Fotolia

Devant sa télévision, sa radio ou son journal, quel passionné de sport ne s’est jamais imaginé journaliste sportif ? Problème : ce métier se heurte à la réalité d’un univers professionnel en profonde mutation. Face à ce constat, Grégory Massart, journaliste sportif à Canal Plus, publie aux éditions Clément "Comment devenir journaliste sportif ?". Un ouvrage riche en conseils et retours d'expérience pour ceux qui rêvent d'en faire leur métier.

Beaucoup d'appelés, peu d'élus. S'il est un métier où les candidats sont nombreux, c'est bien celui de journaliste sportif. Les opportunités existent, mais la concurrence est rude. Comment accéder aujourd'hui à la profession ? Quel est l'état du secteur de la presse sportive ? Comment mettre toutes les chances de son côté ? Pour quelle rémunération ? Interview de Grégory Massart, auteur de "Comment devenir journaliste sportif ?" paru en septembre 2013 aux éditions Clément (dont vous pourrez lire des extraits dans notre article Devenir journaliste sportif : 7 étapes clés à la loupe). Il livre ses conseils pour débuter et faire sa place dans le métier.


Grégory Massard : "Ayez autant de passion
que de rigueur." // © Photo fournie par le témoin.

Quelle est la meilleure formation pour accéder au métier de journaliste sportif ?

"La filière recommandée reste les écoles de journalisme. En France, il y a 14 écoles reconnues, accessibles sur concours. En passant par une école reconnue, vous aurez accès à une formation de qualité, à de grands moyens et au réseau professionnel de l'école. Les écoles non reconnues sont souvent plus chères. Cependant, seuls 16% des journalistes sportifs sont passés par une école reconnue. Par exemple, on peut passer par une licence de communication ou de management du sport."

Télévision, radio, presse écrite : quel média offre le plus d'opportunités ?

"Il existe peu de statistiques sur le métier de journaliste sportif proprement dit. Si on se penche sur les chiffres de la profession, la télé reste le média où l'effectif de journalistes est le plus élevé, devant les médias sportifs en ligne. La radio est très présente, mais il y a peu de radios sportives, hormis peut-être RMC Sport. Les radios qui traitent l'actualité sportive sont principalement généralistes [France Info, Europe 1, NDLR]."

Quelles qualités faut-il posséder ?

"On est journaliste avant tout. C'est un métier sérieux et exigeant. Il faut aimer rechercher l'information, la recevoir et la transmettre. Un bon journaliste doit analyser l'information et recouper les sources pour vérifier sa véracité. Ensuite, il faut savoir s'exprimer à l'écrit, à l'oral et avoir de la répartie. La culture générale est également très importante : un journaliste sportif doit être calé en sport mais aussi en économie et en politique, pour comprendre les enjeux qui découlent de l'actualité sportive. Le journaliste sportif doit aussi pouvoir gérer le stress et faire preuve de recul dans ses analyses. Enfin, il faut être capable de formuler son autocritique et de savoir encaisser les critiques."

Comment mettre toutes les chances de son côté quand on est étudiant ?

"Avant même d'être étudiant en journalisme, commencez par faire des stages d'observation et rédigez des articles sur Internet, en vous créant un blog par exemple. Si vous commencez avant le bac, vous aurez l'atout d'être imprégné du milieu très tôt et vous saurez plus précisément quel média vous convient le plus. Si vous savez écrire un article très vite, la presse écrite est faite pour vous. En revanche, si vous avez une voix particulière et que vous vous exprimez très bien à l'oral, la radio vous plaira. Enfin, si vous avez une attirance pour l'image, pourquoi ne pas tenter la télévision ?"

Vaut-il mieux avoir un sport de prédilection ou être un journaliste sportif polyvalent ?

"Tout dépend du sport qui vous passionne. Beaucoup de journalistes sont spécialisés en football. Si vous êtes vraiment passionné par un sport régulièrement médiatisé, comme le basket, le handball, le tennis ou la Formule 1, vous spécialiser vous permettra de sortir du lot. Si le sport en question est peu médiatisé en dehors des grandes compétitions, comme c'est le cas pour la natation, vous pouvez chercher du côté de la presse magazine ou intégrer la fédération du sport concerné. Il vous reste également d'autres possibilités comme les médias internes, les chaînes télé ou les sites officiels des clubs."

Quelle est la rémunération moyenne d'un journaliste sportif ?

"Le média qui rémunère le mieux est la télé, suivi de la presse écrite, de la radio et d'Internet. Mais il existe des disparités à l'intérieur des médias : on ne paye pas autant à Canal Plus que dans une chaîne de télé locale. Des disparités existent aussi selon le type de contrat : un journaliste en CDI n'est pas payé comme un CDD ou un pigiste [journaliste payé à la tâche, NDLR]. Quelque 80 % des journalistes, toutes spécialités confondues, gagnent moins de 3.000 € brut."

Être journaliste sportif impose-t-il d'avoir des horaires contraignants ?

"Oui, on doit s'adapter aux fréquences des compétitions, qui ont lieu les soirs et les week-ends. Entre le 1er août et le 31 mai, un journaliste n'a pas plus de trois ou quatre week-ends de libres. Cela impose de faire des compromis. Mais lorsqu'on est passionné, on ne ressent pas ces contraintes. On exerce un métier intense, rempli d'adrénaline et aussi émouvant que palpitant."

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaiteraient devenir journaliste sportif ?

"Si vous voulez exercer ce métier, cultivez votre passion du sport, travaillez votre français et votre anglais et soyez curieux de l'actualité en général. Si vous pensez pouvoir vous spécialiser dans un sport, allez-y à fond et restez vous-même. Soyez à la fois confiant de vos capacités tout en restant très humble. Ayez autant de passion que de rigueur."

À lire

Comment devenir journaliste sportif, de Grégory Massart, éditions Clément. Disponible aussi en e-book.

Pour aller plus loin : Journalisme : comment bien démarrer dans le métier / Faire une école de journalisme / Banc d’essai des formations en journalisme : laquelle pour vous ? / Ils travaillent dans le sport business

Sommaire du dossier
Devenir journaliste sportif : 7 étapes clés à la loupe Devenir journaliste sportif, l'avis des pros