Cinéma d'animation : les formations préférées de Jean-Louis Rizet, directeur de Toutenkartoon

Par Sophie de Tarlé, publié le 26 Mai 2015
2 min

Après une maîtrise (master 1) de biologie végétale à Paris 7, Jean-Louis Rizet commence sa carrière dans la musique avant de se lancer en 1995 dans le cinéma d'animation ("Totally Spies", "Lucky Luke", "Le Petit Prince"). Il travaille actuellement sur le film "Un monde truqué", de Jacques Tardi, pour la société de production Je suis bien content.


Ses écoles préférées


1. École Pivaut.
2. École Émile-Cohl.
3. Les Gobelins.
4. ESMA.
5. L'Atelier.


D'où viennent les derniers recrutés ?


EMCA, école Émile-Cohl, école Pivaut, Les Gobelins.


Son avis détaillé


“Les écoles Pivaut, à Nantes [44], et Émile-Cohl, à Lyon [69], sont réputées pour être exigeantes en dessin : c'est vraiment leur point fort. C'est une compétence très importante dans ce métier. Il ne suffit pas de connaître l'informatique. Dans les séries, par exemple, il est nécessaire de dessiner les postes clés [images clés], ensuite les "in-betweens" [les mouvements] sont calculés par ordinateur. Il faut prendre le coup de main de l'œuvre originale, celui de Tardi, par exemple, ou de Morris pour Lucky Luke, sans la dénaturer. Les Gobelins sont une valeur sûre. J'apprécie aussi l'ESMA et l'Atelier, à l'enseignement très complet, où les étudiants apprennent à la fois à créer des personnages et à raconter une histoire. Dans l'animation, la maîtrise du logiciel, ce n'est pas ce qui est le plus important.”

News - Pictos - FilmConsultez notre banc d'essai complet et tous les avis de pros sur les formations en cinéma d'animation.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !