Animation : les formations préférées de Serge Ellisalde, directeur du studio d’animation Les 3 Ours

Par Stéphane Jaladis, publié le 15 Février 2010
2 min
Après la fac de lettres à Bordeaux section arts plastiques et un CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire), il se tourne vers l’animation en réalisant un premier court-métrage en 1987. Après Paris et l’Atelier d’anim, il s’installe à Angoulême en 2004 pour réaliser le long-métrage U. Il y crée le studio Les 3 Ours et enseigne à l'EMCA Angoulême. Il a réalisé une douzaine de films et séries d’animation.


serge elissalde, realisateur animationSes formations préférées (sans classement)
Supinfocom, Gobelins, La Poudrière Ecole du film d'animation, EMCA Angoulême, ENSAD.

D’où viennent les derniers recrutés ?
La Poudrière, EMCA.

"Il ne faut pas globaliser l’animation. Avant de s’orienter, il faut savoir ce que l’on veut faire, de la 2D ou de la 3D, car les techniques sont très différentes. Et les écoles sont très spécialisées, avec d’un côté celles qui travaillent le côté créatif, l’expression, et de l’autre des formations qui préparent aux aspects industriels de ce métier. Parmi les premières, je conseille par exemple l’EMCA, l’ENSAD et La Poudrière, qui apportent une vision d’ensemble mais plus du point de vue du réalisateur. On trouve en face des écoles axées 3D comme Gobelins et Supinfocom, qui forment de très bons techniciens. Elles sont parfaites pour ceux qui souhaitent intégrer un grand studio français ou américain. Pour choisir sa formation, il faut donc participer aux portes ouvertes ou à des forums, et surtout regarder les films des élèves sur les sites des établissements."

Mon conseil
"C’est un métier où l’on vieillit très vite. Il faut donc ouvrir son horizon à la réalisation, au montage, au son, au storyboard…"

News - Pictos - FilmConsultez notre banc d'essai complet et tous les avis de pros sur les formations en cinéma d'animation.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !