Cinéma d'animation : les formations préférées de Henry Didier, directeur de Blue Spirit Studio

Par Sophie de Tarlé, publié le 05 Mai 2014
2 min

Henry Didier, Blue Spirit Studio //DRDepuis toujours attiré par l'animation, Henry Didier, 48 ans, découvre le métier par le biais de la formation continue. Installé à Angoulême depuis 1999, il travaille pour différents studios.

À partir de 2005, il rejoint Éric Jacquot, P-DG de Blue Spirit, pour diriger le studio sur des films comme "le Tableau", "Ernest et Célestine", "Grabouillon", "les Cités d'or", "Martine", "Tchoupi" et bien d'autres.

La société est présente à Angoulême et Paris et maintenant à Montréal (Canada).

 

Ses écoles préférées


1. EMCA, Angoulême.

2. École Bellecour, Lyon.

 

D'où viennent ses derniers recrutés ?


École Bellecour, ECV Bordeaux, EMCA.

"J'aime bien l'EMCA pour sa proximité et pour le travail que nous avons fait ensemble. Les enseignants sont des professionnels qui viennent former les élèves. Bellecour est aussi une bonne école : beaucoup d'élèves venus en stage sont ensuite restés travailler chez nous. Nous travaillons sur le logiciel 3D Studio Max, et nous privilégions les écoles qui travaillent sur ce logiciel.

Quelle que soit la formation suivie, il faut être passionné, car c'est un métier qui demande beaucoup d'exigences. Il faut aussi savoir travailler en équipe, car le travail de chacun est jugé en permanence par le suivant dans la chaîne de fabrication. Ce qui oblige à une bonne cohésion dans un groupe."

News - Pictos - FilmConsultez notre banc d'essai complet et tous les avis de pros sur les formations en cinéma d'animation.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !