1. Écoles d’informatique : des embauches assurées

Écoles d’informatique : des embauches assurées

Envoyer cet article à un ami

La crise ? Connais pas pour les diplômés bac + 4 ou bac + 5 en informatique, qui se placent aujourd’hui sans difficultés sur le marché de l’emploi. De plus, s’ils sortent d’une école d’ingénieurs, ils voient leur évolution de carrière assurée.

Pénurie. Le mot est lâché à la fois par les entreprises et les directeurs d’école. Le secteur de l’informatique peine à recruter. Stéphane Cassereau, directeur de l’École des mines de Nantes (44), constate qu’il y a jusqu’à deux fois moins d’ingénieurs formés que de postes à pourvoir. En cause ? La mauvaise image, chez les bacheliers, de l’informaticien, qui serait un autiste devant son ordinateur. Un cliché pourtant loin des réalités de ce métier. Cette désaffection touche particulièrement les filles. Elles ne sont que 12 % dans les écoles d’ingénieurs en informatique, contre près de 25 % dans l’ensemble des écoles d’ingénieurs.
Et pourtant, les besoins sont bien là. Le Syntec informatique, chambre professionnelle des SSII (sociétés de services en ingénierie informatique) et des éditeurs de logiciels, prévoit 55 000 recrutements par an dans les prochaines années, dont 15 000 jeunes diplômés. Près des trois quarts de ces embauches concerneront des niveaux bac + 4/+ 5. C’est pourquoi nous avons choisi de nous focaliser sur les formations de ce niveau, en fort développement ces dernières années.

Sylvie Lecherbonnier
Sommaire du dossier
Combien existe-t-il d’écoles d’informatique à bac + 4/+ 5 ? Faut-il être obligatoirement titulaire d’un bac S ? Qu’apporte le label CTI ? Comment choisir son école d’ingénieurs informatique ? Comment choisir son école d’informatique ? Vaut-il mieux opter pour une école à bac + 4 ou à bac + 5 ? Peut-on opter pour un cursus universitaire ? Quid de l’alternance ? Quels sont les débouchés ? Témoignages et avis d'expert