1. Se former au Web : les écoles historiques du Net
Boîte à outils

Se former au Web : les écoles historiques du Net

Envoyer cet article à un ami

Dans la catégorie des écoles du Web les plus “anciennes”, on recense l’ESIL, l’ENSI Bourges et l’HETIC. Le détail avec Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Les écoles du Net ne sont pas apparues ces dernières années. Certaines avaient déjà anticipé l’engouement actuel pour le secteur.

L'ESIL

Ainsi, l’ESIL (École supérieure d’ingénieurs de Luminy, près de Marseille) forme depuis le début des années 2000 des spécialistes de haut niveau, dans les domaines de technologies de pointe, dont la filière Internet.

Le diplôme d'ingénieur ESIL avec la spécialité informatique, réseaux et multimédia est habilité par la CTI (Commission des titres d'ingénieur).

Les étudiants peuvent postuler à l’embauche auprès de toutes les sociétés utilisatrices ou productrices de services Internet (opérateurs de télécoms, informatique, audiovisuel).

L'ENSI Bourges

De même, depuis septembre 2002, l’ENSI (École nationale supérieure d’ingénieurs) de Bourges a mis en place la filière STI (sécurité et technologies informatiques). Habilitée par la CTI (commission des titres d’ingénieurs), cette formation vise à former en trois ans des ingénieurs spécialistes capables de s’adapter aux évolutions des systèmes d’information.

Comme l’ENSI est spécialisée dans la gestion des risques, l’enseignement de la filière STI privilégie la sécurité des réseaux et des systèmes d’information. Une fois diplômés, les 40 étudiants de la promotion peuvent prétendre à des postes de responsables sécurité, d’administrateurs de systèmes d’information, de Web managers, de chefs de projets, etc.

HETIC

Se présentant comme "la grande école de l'Internet", l'école HETIC (Hautes études des technologies de l'information et de la communication) n’a pas non plus attendu la vague actuelle pour associer nouvelles technologies, management et communication.

HETIC permet aux étudiants de valider le DU technologie multimédia pour l’entreprise et la communication de l’université Descartes Paris 5 et la licence professionnelle ATC (activités et techniques de communication), mention webmaster éditorial. La formation recrute 25 à 30 étudiants par promotion sur dossier, épreuves écrites et entretien avec un jury.

Les bac+2 (DUT, BTS ou L2) peuvent postuler pour le cycle complet de trois ans, les bac+3 (L3 et licence professionnelle) pour le cycle raccourci de deux ans et les bac+4 (M1) pour une année d’élargissement des compétences. Depuis 2008, le diplôme obtenu est reconnu par l’État au niveau 1 (bac+5).

Le contenu de la formation couvre trois domaines : technologies de l’information, communication et création multimédia, entreprise et management. Chaque année est ponctuée par un stage de trois à six mois. La formation coûte de 6.200 à 7.150 € selon les années, soit un budget total de 33.750 € sur 5 ans, sachant que les entreprises prennent en charge une large partie des frais de la 5e année. De plus, HETIC promet 100 % d’embauche en fin de cursus avec un salaire annuel moyen à l’embauche de 35.000 €.

En savoir plus

Peut-on travailler sur Internet après une formation courte ?
Existe-t-il des écoles spécialement dédiées à Internet ?
Métiers du Web : en dehors des écoles Internet, quelle autre école envisager ?
Se former à Internet à la fac, c'est possible ?

À lire
Nouvelles écoles de l’Internet : la bonne stratégie pour travailler dans le Web ?
Informatique high tech : le banc d’essai des sites d’emploi
Des geeks qui ont fait fortune grâce au Web

Les métiers du Web
Les nouveaux métiers du Web
Community manager, un nouveau métier pour le web 2.0
Le community management : un nouvel eldorado pour les jeunes diplômés ?
Les fiches métiers sur le secteur Web/informatique/télécom

Témoignages
- Zoom sur le métier de chef de projet Web
- Le métier de community manager en vidéo

Pour aller plus loin : Les écoles du Web : elles forment les futurs managers du Net / Comment choisir sa formation Internet ? / Peut-on travailler sur Internet après une formation courte ? / Travailler sur le Web : quelles sont les entreprises du secteur ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Se former au Web : les écoles historiques du Net Se former au Web : la vague des nouvelles écoles du Net