Filières du social : comment réussir les concours

Par Daisy Le Corre Emmanuel Vaillant, publié le 18 Avril 2011
2 min

Magali, Marjorie et Flora voulaient devenir respectivement éducatrice de jeunes enfants, éducatrice spécialisée et assistante sociale. Pour cela, elles ont dû intégrer des formations toutes très sélectives. Voici comment elles ont atteint leur objectif, et des conseils pour les imiter.

Les métiers du social exigent des savoir-faire et des connaissances qui s’acquièrent à travers des parcours bien balisés : chaque formation mène à un diplôme d’État qui correspond à un métier bien précis. Accessibles au niveau bac ou à bac+2, les concours d’entrée en écoles publiques ou privées agréées par l’État sont sélectifs : on compte moins de 10 % de reçus en moyenne. Pour vous aider à vous y préparer, voici les témoignages et les conseils de 3 futures pros du social : Magali, Marjorie, et Flora.

Après le bac


Le DEASS (diplôme d’État d’assistant de service social). La sélection comporte un écrit de culture générale et de capacités rédactionnelles, et un oral. La formation dure 3 ans, dont 14 mois de stage.
Le DEES (diplôme d’État d’éducateur spécialisé). La formation en 3 ans – dont 15 mois de stage – est accessible après une sélection écrite de culture générale et trois épreuves orales pour juger la motivation et la maturité du candidat.
Le DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants). Ce cursus se déroule sur 27 mois, dont 9 de stage. L’accès s’effectue sur concours avec des épreuves écrites et un entretien oral.

À bac+2


Le DEEPJJ (diplôme d’État d’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse). La formation (rémunérée) dure 2 ans et est accessible sur concours de la fonction publique (catégorie B). Au programme : une épreuve écrite de synthèses et deux oraux.
Le DECIPAP (diplôme d’État de conseiller d’insertion et de probation de l’administration pénitentiaire). La formation (rémunérée), en 2 ans, est accessible sur concours de la fonction publique (catégorie B). Celui-ci comprend des épreuves écrites d’admissibilité (dissertation et synthèse de documents) et deux oraux d’admission.


Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !