1. Pépite à la fac : le master marketing de l’UPEC, un format concentré

Pépite à la fac : le master marketing de l’UPEC, un format concentré

Envoyer cet article à un ami

Pour travailler dans le marketing, mieux vaut faire l’Essec… ou HEC. L’enquête L’Etudiant-Stratégies révèle que les recruteurs affichent une nette préférence pour les diplômés des meilleures écoles de commerce. Les étudiants de la fac n’ont-ils pour autant aucune chance de décrocher le même type de postes ? Le point sur les meilleurs cursus, en business schools ou à l’université.

C’est le master qui monte. Le nombre de candidats au master "chef de produit marketing" de l’IAE de l’UPEC (université Paris Est Créteil, ex Paris-12) ne cesse d’augmenter. Au point que l’année dernière, seuls 10 % des postulants ont été admis ! La moitié des reçus ont déjà un bac+5 (IEP, école de commerce, master universitaire dans une autre discipline…), et une bonne expérience professionnelle. "Parmi les bons CV que nous recevons, ce qui fait la différence, c’est le niveau d’anglais", glisse Armelle Glérant, enseignante en marketing et respondable du master.

Format original

Le format de ce master le distingue des autres : les enseignements sont concentrés entre septembre et décembre. "On arrive à placer les 350 heures sur 3 mois. Les étudiants sont en cours 6 à 7 heures par jour du lundi au jeudi. Le vendredi est laissé libre pour les travaux de groupe et les recherches de stage", explique Armelle Glérant.

Tous les élèves partent ensuite en stage pendant 6 à 9 mois, dès la première semaine de janvier. Un timing favorable, quand les étudiants des autres masters cherchent leur stage, généralement à partir du mois d’avril-mai. "Cette année, Danone, qui est partenaire du master, a pris 4 étudiants. Mais nous en avons aussi chez Nestlé, PSA, Yves-Saint-Laurent et Cartier. Tous sont assistants chefs de produit marketing" explique-t-elle. Et pour la plupart, ces stages sont très correctement dédommagés. "J’ai fait une enquête : sur les 29 étudiants, 27 touchent entre 1.000 et 1.400 € par mois".

Des débouchés prometteurs


Une part importante d’entre eux sont recrutés dans l’entreprise où ils réalisent leur stage. D’après les dernières statistiques fournies par l’établissement, le salaire moyen d’embauche est de 34,5 K€. Parmi les diplômés, on trouve des chefs de produit chez l’Oréal, SNCF, Coca-Cola… Des débouchés largement valorisés sur le site Internet très riche du master, avec de nombreux témoignages d’étudiants et d’anciens, ainsi qu’une page Facebook. De plus, tous les CV des étudiants sont en ligne, ce qui permet de se faire une idée de leurs profils. Du solide !

Sommaire du dossier
Retour au dossier Marketing : les diplômés d’ESC plus compétitifs pour les entreprises Un master marketing à la fac : forcément moins bien qu’une école de commerce ? Pépite à la fac : le master marketing « 204 » de Dauphine, au niveau des plus grandes écoles Pépite à la fac : le master marketing de l’IAE d’Aix, des cours au top niveau Pépite à la fac : le master marketing de l’UPEC, un format concentré Pépite à la fac : le master marketing et communication de Paris 2, en apprentissage pour tout le monde Pépite à la fac : le master marketing de Paris 1, le poids de la marque Sorbonne Mastères spécialisés en marketing : notre banc d’essai