1. Pépite à la fac : le master marketing de Paris 1, le poids de la marque Sorbonne

Pépite à la fac : le master marketing de Paris 1, le poids de la marque Sorbonne

Envoyer cet article à un ami

Pour travailler dans le marketing, mieux vaut faire l’Essec… ou HEC. L’enquête L’Etudiant-Stratégies révèle que les recruteurs affichent une nette préférence pour les diplômés des meilleures écoles de commerce. Les étudiants de la fac n’ont-ils pour autant aucune chance de décrocher le même type de postes ? Le point sur les meilleurs cursus, en business schools ou à l’université.

C’est l’un des masters les plus sélectifs de France. En 2010, 700 candidats ont postulé au master 2 « étude de marché et décision marketing » de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 150 ont été admissibles, pour au final 24 admis. Soit un taux de sélection de 3,4 % "Les admis ont obtenu au moins une ou deux mentions sur les 4 premières années universitaires. Ils ont tous effectué plusieurs stages, et savent où ils veulent aller", commente Jean-François Lemoine.

Pourquoi un tel succès ?

Bien sûr, il y a la marque Sorbonne, particulièrement "bankable" à l’international. L’équipe de professeurs est aussi très reconnue dans sa discipline, à commencer par Jean-François Lemoine, spécialiste du "marketing sensoriel" et du commerce électronique, auteur de nombreux ouvrages et articles. Les enseignants-chercheurs eux-mêmes exercent tous des activités de conseils, ce qui facilite les contacts avec le monde des entreprises.

Un parrain de renom

Au total, un tiers des cours est assuré par des professionnels. Parmi les invités figurent des dirigeants de L’Oréal, Price Minister, 1000 Mercis… Chaque année, une grande entreprise du secteur parraine le master et prend environ 5 étudiants en stage. En 2011, il s’agit d’Ipsos, après BVA en 2010.

Immersion en entreprise

Pendant leur scolarité, les étudiants effectuent des études pour des entreprises. "La nôtre visait à cerner les usages de la téléphonie mobile chez les moins de 25 ans, se souvient Richard Grondin, diplômé 2010. Nous avons rédigé des guides d’entretien, de questionnaires, traité et analysé les résultats, jusqu’à la présentation des conclusions devant des enseignants du master et l’entreprise". A partir du mois de mai, tous les étudiants réalisent un stage de 3 à 6 mois, qui donne lieu à un mémoire d’études. "Un de nos étudiants a écrit son mémoire sur les communautés virtuelles et a ainsi été embauché comme community manager chez Fia-Net", explique Jean-François Lemoine. D’après l’établissement, 2 mois après la fin de leur stage, 80 % des étudiants ont trouvé un emploi, pour un salaire moyen de 35.000 €.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Marketing : les diplômés d’ESC plus compétitifs pour les entreprises Un master marketing à la fac : forcément moins bien qu’une école de commerce ? Pépite à la fac : le master marketing « 204 » de Dauphine, au niveau des plus grandes écoles Pépite à la fac : le master marketing de l’IAE d’Aix, des cours au top niveau Pépite à la fac : le master marketing de l’UPEC, un format concentré Pépite à la fac : le master marketing et communication de Paris 2, en apprentissage pour tout le monde Pépite à la fac : le master marketing de Paris 1, le poids de la marque Sorbonne Mastères spécialisés en marketing : notre banc d’essai