Entre intelligence artificielle et réalité virtuelle, la technologie s’invite dans les formations hôtelières

Par Amélie Petitdemange, publié le 21 Juillet 2021
6 min

L’école Les Roches, en Suisse, lance à la rentrée 2021 un certificat en intelligence artificielle appliquée au management de l’hôtellerie. Un pas de plus vers l’intégration des nouvelles technologies à ses formations, après la création en septembre 2020 d’un master sur la transformation digitale de l’hôtellerie.

Réalité virtuelle, intelligence artificielle, big datas… tous ces concepts trouvent leur place dans l'hôtellerie, secteur qui génère des masses de données propices à l'utilisation de nouvelles technologies. "Ce sont des problématiques d’avenir pour nos étudiants. L’utilisation de l’IA n’est pas nouvelle dans l’hôtellerie mais son impact et la formation sont très récents", affirme Pierre Ihmle, directeur des études du groupe Sommet Education (Ecole Ducasse, Les Roches, Glion et Invictus Education).

L’école hôtelière suisse Les Roches lance ainsi à la rentrée 2021 un certificat en intelligence artificielle (IA) appliquée au management de l’hôtellerie, avec l’école aivancity Paris-Cachan.

Robots et chambres intelligentes

Dans le cadre de ce certificat, l'école souhaite faire plancher les étudiants sur une étude de cas pendant deux jours, avec des enseignants, des professionnels de l'hôtellerie, des experts industriels et des scientifiques. "Nous allons tester les thématiques avec un groupe de 20 à 30 étudiants volontaires. Nous voulons des étudiants actifs en classe, un mode de discussion et d’immersion", explique Pierre Ihmle. Objectif : prototyper une solution d’IA pour l’industrie hôtelière.

De nombreux projets seront possibles : l’utilisation de données pour automatiser les tarifs d’un hôtel grâce à un algorithme qui prend en compte les concurrents, la saison, le remplissage de l’hôtel… Ou encore la façon d’utiliser des robots dans les hôtels, pour interagir avec les clients. Les étudiants pourront aussi réfléchir à des chambres intelligentes, qui analysent les comportements des consommateurs pour leur fournir des services.

Trois jours seront par ailleurs dédiés à des cours plus théoriques. Les étudiants aborderont l’histoire de l’IA, son application dans le management de l'hôtellerie, ainsi que les questions sociétales et éthiques liées à son utilisation.

Lire aussi

Utiliser l’intelligence artificielle dans l'hôtellerie

Depuis septembre 2020, Les Roches propose déjà un master "Hospitality Strategy and Digital transformation". Les étudiants sont formés au marketing digital et à l’utilisation de la data et de l'intelligence artificielle dans l'hôtellerie. Ils sont formés par une majorité de professionnels, afin de vérifier que les applications de ces nouvelles technologies sont viables dans le secteur.

"Les étudiants voulaient un mélange entre des professionnels qui partagent leur expérience et un côté plus académique", explique Dimitrios Diamantis, doyen académique aux Roches. Les cours sont très pratiques et consistent souvent à réaliser des études de cas. "Par exemple, les managers du Shangri-La [un hôtel de luxe à Paris, NDLR] leur demandent de réfléchir à une amélioration technologique et ils sont leurs professeurs tout le long du projet", raconte Dimitrios Diamantis.

Fanny, 24 ans, a intégré ce master après avoir travaillé pendant deux années. "C’est comme une spécialisation pour moi. Au fil des semestres, les cours deviennent de plus en plus techniques. Nous faisons aussi un voyage d’études, qui a eu lieu à Amsterdam cette année pour voir des hôtels à la pointe de la technologie".

En septembre, l’étudiante grecque doit faire un stage dans la start-up RoomPriceGenie, qui a créé un système d’optimisation des prix pour les hôtels. "J’ai eu cette opportunité après qu'ils sont venus donner une conférence dans le cadre de notre formation. J'espère continuer dans ce domaine", affirme la jeune femme. Un tournant dans sa carrière, après deux ans passés dans un hôtel des plus traditionnels.

Lire aussi

"Une technologie qui nous rattrape"

Les Roches offre de plus en plus cette teinte technologique à ses étudiants. Depuis octobre 2020, un nouvel écosystème baptisé Spark réunit un incubateur, des conférences et des projets académiques. Lors d'une journée dédiée, des entreprises apportent des prototypes sur le campus, comme un séchoir corporel pour remplacer les serviettes d’un hôtel.

"Ils avaient installé des robots dans la réception et on a testé des appareils de réalité virtuelle. C'est une technologie que j’ai retrouvée dans le centre de fitness de l’hôtel hongkongais où j’ai effectué mon stage", raconte Laurie, en dernière année de bachelor.

Selon l’étudiante, il est essentiel d’être confronté à "cette technologie qui nous rattrape". "C’est un sujet sensible dans notre domaine, à quel point faut-il accepter ces innovations ? L’objectif, c’est de nous montrer les possibilités pour qu’on soit en capacité de choisir si on veut les utiliser et comment. Le jour où je commencerai ma carrière, ces nouvelles technologies seront sûrement implémentées", suppose la jeune femme.

Les étudiants ont découvert le robot Spot lors de la première tenue de ce salon technologique aux Roches, en juin 2021.
Les étudiants ont découvert le robot Spot lors de la première tenue de ce salon technologique aux Roches, en juin 2021. // © Les roches

A la rentrée 2021, de nouveaux espaces seront créés sur le campus pour confronter les étudiants aux nouvelles technologies. Quatre salles de classe seront reconverties et dédiées à la réalité virtuelle. Pour Steeve Chatelain, directeur marketing des Roches en charge de l’écosytème Spark, l’objectif est clair : "les étudiants doivent réfléchir à ce qui se passera dans 20 ans".

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !