Journalisme en université : surtout pour la culture générale

publié le 21 May 2007
2 min

Si de nombreuses filières mènent au journalisme, certaines permettent de gagner du temps et des contacts pour accéder à ce secteur précaire et fortement concurrentiel.

Info-com, mais pas seulement. Régulièrement critiquée pour son programme généraliste, voire un peu fourre-tout, la filière "info-com" à la fac se révèle parfois très éloignée du journalisme avec, par exemple, des cours de théories et stratégies de la communication. Face à ces cursus généralistes, une formation en histoire, lettres, droit, économie, langues ou sociologie sera tout aussi utile pour percer dans le métier, voire pour préparer les concours d’entrée des écoles.

Confrontés à la concurrence des élèves des écoles reconnues pour décrocher des stages (prioritaires dans l'audiovisuel), les étudiants de fac devront faire preuve de beaucoup de pugnacité et ne pas hésiter à viser des médias moins grands publics. Ceux qui visent un master professionnel devront vérifier l’importance des stages ou des travaux pratiques et l’implication des professionnels. Point fort du master journalisme juridique d’Aix-Marseille 3 : l’alternance d’une semaine d’enseignements juridiques et une semaine d’application sous forme de travaux d’écriture. "Ce rythme permet d’écrire beaucoup, avec toujours le retour critique d’un professionnel, ce qui est très formateur, souligne un ancien élève, rédacteur au quotidien Metro Nice. Lors de l’entretien d’embauche, on a surtout parlé de mes expériences précédentes dans la presse quotidienne."

Mathieu Oui

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !