L'Ostéopathie Animale : Un métier en plein boom

Par L'Etudiant Fab, publié le 20 Juillet 2021
6 min

En France, près d’un foyer sur deux, possède un animal de compagnie. Le marché relatif aux animaux domestiques représente plus de 4 milliards d’euros par an. Et les propriétaires de chiens, de chats, mais aussi de chevaux sont de plus en plus attentifs au bien-être de leurs animaux. De plus, tout comme pour les traitements et les soins destinés aux humains, les médecines douces et alternatives se démocratisent dans le milieu de la santé animale. Ceci explique pourquoi le métier d'ostéopathe animalier est en plein boom.

Vous rêvez de travailler avec des animaux. Vous vous demandez peut-être en quoi consiste l'ostéopathie animale ? A qui s’adresse cette profession prometteuse ? Quelle école d'ostéopathie animale choisir ? Nous répondons à toutes vos questions.

L'ostéopathie animale, de quoi s’agit-il ?

L'ostéopathie animale est une pratique apparue en France dans les années 80. Au départ, cette médecine alternative était pratiquée sur les chevaux. Puis l'ostéopathie animale s’est développée sur tous les animaux.

Finalement, l'ostéopathie animale a suivi la même évolution que l'ostéopathie humaine. Désormais, son efficacité fait l’unanimité.

Face au développement de cette profession, la loi est venue encadrer la pratique de l'ostéopathie animale.

La définition légale de l'ostéopathie animale est : « les manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps de l’animal, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Ces manipulations sont musculo-squelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes. Pour la prise en charge de ces troubles fonctionnels, les personnes réalisant des actes d’ostéopathie animale effectuent des actes de manipulations et mobilisations non-instrumentales, directes et indirectes, non forcées ».

Cette pratique ne vise pas seulement à soulager les symptômes de l’animal, mais va plus loin en cherchant à identifier les causes des troubles et autres douleurs.

Véritable pratique clinique, l'ostéopathie animale nécessite d’avoir d’excellentes connaissances en anatomie animale, et de maîtriser les nombreux gestes techniques pour la manipulation des animaux.

Il est possible de pratiquer l'ostéopathie animale de manière générale, c’est-à-dire auprès de tous types d’animaux, ou de se spécialiser en :

  • ostéopathie équine ;
  • ostéopathie canine ;
  • ostéopathie féline ;
  • ostéopathie bovine ;
  • ostéopathie NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Qui peut devenir ostéopathe animalier ?

Toute personne souhaitant travailler avec les animaux peut devenir ostéopathe animalier, sous réserve de suivre le parcours de formation.

Il peut ainsi s’agir d’un étudiant qui souhaite poursuivre ses études après le bac, d’un professionnel de la santé animale qui veut acquérir de nouvelles compétences, ou encore d’une personne en reconversion professionnelle.

De plus, parmi les qualités requises pour pratiquer l'ostéopathie animale, nous pouvons citer la patience, la rigueur, l’écoute et le calme.

Quelles études suivre pour pratiquer l'ostéopathie animale ?

Pour faire de l'ostéopathie animale son métier, il faut suivre une formation spécifique d’ostéopathie animale ou un cursus vétérinaire suivi d’une spécialisation.Dans le premier cas et après 5 années d’études supérieures, un examen national d’aptitude permettra au praticien d’être officiellement inscrit sur le Registre National d’Aptitude (RNA) géré par l’ordre national des vétérinaires.

Le cursus de formation pour être ostéopathe animalier dure en moyenne entre 3 et 5 ans.

Les écoles d'ostéopathie animale sont des écoles privées. Il en existe plusieurs en France, mais toutes ne sont pas déclarées auprès du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et toutes ne délivrent pas de titre.Être titulaire d’un diplôme d’ostéopathie animale certifié par le RNCP et être inscrit au RNA vous permet non seulement de pratiquer, mais vous autorise également à utiliser le titre professionnel d’ostéopathe animalier ou ostéopathe pour animaux.

Au moment de faire votre choix, nous vous conseillons de vérifier que l’école est bien enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), et auprès d’un rectorat. Vous aurez ainsi l’assurance de recevoir un enseignement de qualité.

Par ailleurs, le nombre d’heures de formation est aussi à prendre en compte, afin d’avoir un bagage solide pour la suite. De même, il est essentiel d’opter pour une formation qui inclut de nombreuses heures de pratique.

Ostéopathie animale : Quels débouchés ?

L'ostéopathie animale est un métier d’avenir. De plus en plus connue et reconnue, la demande ne cesse d’augmenter. Particuliers et professionnels, l’instar des éleveurs bovins et des centres équestres, n’hésitent plus à faire appel à un ostéopathe animalier pour soigner leurs animaux. Ils peuvent même recourir à son expertise dans le cadre de mesures préventives pour éviter toute blessure de l’animal.

Par ailleurs, ce métier, qui est désormais reconnu par l’Ordre national des vétérinaires, est essentiellement exercé en activité libérale. Mais il est également possible de pratiquer l'ostéopathie animale au sein d’une clinique vétérinaire, ou dans un élevage.

Ostéopathe pour animaux : le salaire

Le salaire d’un professionnel de l'ostéopathie animale varie d’un praticien à l’autre, car cela dépend de la façon dont il exerce son activité, de sa renommée, du nombre de consultations qu’il réalise, etc. Le fait d’être spécialisé dans un type d’animal peut aussi participer à l’augmentation des tarifs pratiqués.

Toutefois, un ostéopathe animalier débutant peut gagner un peu plus du SMIC, tandis qu’un professionnel plus aguerri peut avoir des revenus de l’ordre de 2 500 € à 4000 € nets par mois.

L'ostéopathie animale est un métier en plein boom, car il allie le plaisir de travailler avec les animaux, et la volonté de trouver des solutions alternatives à la médecine traditionnelle pour favoriser le bien-être de l’animal. Ce véritable métier de passionné ne cesse de faire des adeptes tant du côté des professionnels de la santé animale que des clients.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !