1. Le BTS métiers de l’audiovisuel : pas assez de pratique
Bancs d’essai

Le BTS métiers de l’audiovisuel : pas assez de pratique

Envoyer cet article à un ami
L'INA Sup est reconnu pour la qualité de sa préparation au BTS métiers de l'audiovisuel. // © INA Sup
L'INA Sup est reconnu pour la qualité de sa préparation au BTS métiers de l'audiovisuel. // © INA Sup

Pour ceux qui ne souhaitent pas s'engager dans des études longues, le BTS métiers de l'audiovisuel avec ses 5 options peut être une solution. Mais attention, l'entrée est sélective et le manque de pratique en cours de formation freine l'insertion professionnelle des diplômés.

Une quarantaine d’établissements privés ou publics proposent un BTS métiers de l’audiovisuel. L’entrée est souvent très sélective et les admis sont issus majoritairement d’un bac S. Cinq options sont possibles pour ce diplôme national : métiers de l’image, métiers du son, montage et postproduction, techniques d’ingénierie et exploitation des équipements et gestion de la production.

“Certains établissements préparant au BTS sont de très bonne qualité, comme l’INA Sup, mais ce n’est pas le cas de tous. Il faut s’assurer que l’école dispose d’un bon matériel et regarder la politique de prêt pour les élèves”, conseille le chef-opérateur Vincent Magnier.

Mais attention, généralement, les BTS ne suffisent pas pour entrer dans le monde professionnel, car ces formations manquent de pratique…

Retrouvez les établissements préparant au BTS métiers de l'audiovisuel dans notre tableau des 173 filières audiovisuelles en école.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Écoles d’audiovisuel : la Fémis et Louis-Lumière au top Formations en audiovisuel : l'université plus orientée vers la théorie Le BTS métiers de l’audiovisuel : pas assez de pratique Classement 2016 des formations en audiovisuel : notre méthodologie Formations en audiovisuel : 173 filières en école Formations en audiovisuel : 89 filières à l'université