L’école d’architecture selon Cyril, en 3e année à l’école Paris-Val-de-Seine

publié le 03 May 2010
4 min

Entre ses études, un stage dans une agence parisienne et ses activités au sein du bureau des élèves, Cyril, 23 ans, en 3e année à l’école d’architecture Paris-Val-de-Seine, n’a pas vraiment le temps de souffler. Il nous ouvre les portes de son école.

Le désir de devenir architecte pour Cyril, remonte… au collège, depuis la classe de 4e exactement. "J’ai eu la chance de savoir rapidement ce que je voulais faire", commente le jeune homme. À l’époque, à la suite du divorce de ses parents, l’adolescent est amené à rechercher et visiter des appartements. Il se découvre alors une passion pour les plans et le bâti. Il commence aussi à se documenter sur les écoles. "C’est une période un peu difficile où je n’étais pas à fond dans les études. Je ne me voyais pas du tout en filière S."

Au final, Cyril, qui se décrit comme quelqu’un de plutôt manuel, se décide à rejoindre, en classe de première, la filière STI Génie civil à l’école du bâtiment et des travaux publics (EBTP) de Vincennes. Deux années qui lui permettent d’être déjà dans le bain des chantiers et de la construction. C’est là qu’il va suivre ses premiers cours sur la résistance des matériaux, ce qui lui donnera un peu d’avance sur l’enseignement en école d’architecture.

Un choix géographique et esthétique
cyril étudiant architecture

Avec le BDE, Cyril a le projet d'aménager la cafétéria de l'école pour la rendre plus animée et conviviale.
Quant à choisir son école d’architecture parmi les 6 formations publiques de la région parisienne, l’étudiant s’est laissé guidé par des choix géographiques… et esthétiques. Habitant l’est de la capitale, l’école Val de Seine située juste au bord du fleuve dans le XIIIe arrondissement de Paris, semblait un choix adéquat. Surtout, depuis avril 2007, les élèves bénéficient d’une belle construction moderne réalisée par Frédéric Borel. "J’avais calculé que j’aurais fini mes études secondaires juste au moment ou l’école emménagerait dans ses nouveaux locaux." raconte-t-il. Finalement, l’étudiant fera sa première année dans les anciens locaux, à Charenton, avant que l’école ne déménage.

Une école moderne
bibliotheque architecture

La bibliothèque est logée dans l'ancienne halle de la SUDAC construite au 19e siècle.

Cet imposant bâtiment de 7 étages qui joue sur les superpositions et décrochements est associé à une ancienne halle en briques et métal. Celle-ci est le vestige d’une usine à air comprimé du XIXe siécle. Le dernier étage de la Halle accueille une spatieuse bibliothèque sur 2 niveaux, éclairée par une large verrière avec vue sur la Seine. L’école dispose aussi d’une riche matériauthèque ou les étudiants peuvent consulter des dizaines d’échantillons de bois, plastique, revêtement divers ainsi que leurs fiches techniques.

Admission sur dossier

Pour être admis, Cyril a dû remplir un dossier et rédiger une lettre de motivation. Il a été accepté sans difficultés et s’est retrouvé avec 300 autres jeunes inscrits en 1ère année. "Si certaines écoles comme Belleville sont sélectives et font passer des écrits, ici, l’idée est plutôt d’accueillir les élèves qui doivent faire leurs preuves ensuite." La déperdition se fait surtout en 1ère année, mais "ce sont généralement les élèves qui partent d’eux-mêmes."

En savoir plus

Texte et photos : Mathieu Oui
Mai 2010

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !