1. Journalisme : la reconnaissance de la CPNEJ décryptée
Décryptage

Journalisme : la reconnaissance de la CPNEJ décryptée

Envoyer cet article à un ami

Dans certains secteurs d’activité, des organismes (souvent appelés « commissions » ou « conseils ») qui font autorité dans une profession accordent une reconnaissance particulière à des formations. Des labels qui sont un plus pour les diplômés (par exemple en journalisme), voire qui seuls autorisent les écoles à former de vrais professionnels (pour les ostéopathes par exemple), mais qui ne garantissent pas pour autant l’accès à l’emploi !

Qui l'accorde ?

La CPNEJ (Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes) composée de représentants du monde professionnel (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse hebdomadaire régionale ou presse hebdo tout court), presse spécialisée, presse magazine, agences de presse, audiovisuel…) et des syndicats de journalistes (5 confédérations et le SNJ).

Réévaluée tous les 5 ans, cette reconnaissance est un engagement de toute la profession sur ce qu’elle considère comme une formation adaptée à ses besoins et qui permet d’exercer ce métier dans tous les types de médias. Par exemple, une école reconnue doit se conformer au référentiel de formation élaboré par la CPNEJ autour des fondamentaux du métier : techniques professionnelles, connaissance de la profession, du fonctionnement d’une entreprise de presse, de son environnement économique… Une école reconnue doit par ailleurs former à tous les médias : écrit, audiovisuel, agence de presse et presse en ligne.

Comment ?

Pour en faire la demande, l’école doit déjà avoir inséré deux promotions d’étudiants sur le marché du travail et fournir l’état d’insertion de ces diplômés. 10 critères, définis dans un accord de mai 2008 signé par les partenaires sociaux, sont passés au crible (vous les trouverez sur les sites des syndicats : le site du SNJ - Syndicat national des journalistes, ou le site de la cfdt des journalistes). Parmi ceux-ci figurent l’existence d’une formation d’au moins 3 semestres sur 2 années civiles et de moyens techniques de qualité professionnelle et en quantité suffisante. Sont également regardées : la diversité sociale des élèves et des frais de scolarité accessibles au plus grand nombre et la mise en place d'un dispositif d'accompagnement pour l'insertion professionnelle des nouveaux diplômés. Mais le traitement des candidatures ne se limite pas à ces 10 critères : les membres de la CPNEJ ont toute latitude pour mener en parallèle leurs propres enquêtes et recherches d’informations.

Ce que garantit la reconnaissance


Les diplômés issus d’une école reconnue ont accès plus rapidement à la carte de presse : leur statut de journalistes "stagiaires" est réduit à une année (au lieu de 2 habituellement). Ils bénéficient aussi d’un accès privilégié à certains médias pour décrocher des stages ou des CDD. Plusieurs rédactions audiovisuelles (notamment Radio France) prennent en stage en priorité des étudiants issus des écoles reconnues. Les professionnels du secteur assurent aussi un suivi régulier de la formation.

Ce que ne garantit pas la reconnaissance


En aucun cas la reconnaissance de l’école n’est une garantie sur l’insertion professionnelle. Attention, ce label porte sur un cursus précis et non sur toute une école, et les autres filières de journalisme proposées par un établissement (diplôme spécialisé, formation en apprentissage…) ne bénéficient pas de la reconnaissance.

Combien d'écoles sont reconnues ?


Il existe 14 écoles reconnues : CELSA Paris, CFJ Paris, CUEJ Strasbourg, école de journalisme de Sciences po Paris, ESJ LilleIFP Paris, IJBA Bordeaux, EJCAM Marseille, EJT Toulouse, IPJ Paris-Dauphine, IUT de Tours, IUT de Lannion, IUT de Nice-Cannes, UFR LLASIC - école de journalisme de Grenoble. La liste est publiée sur le site de la  CNMJ (conférence nationale des métiers du journalisme).

Retrouvez tous les labels et accréditations par type de formation :
Les labels des écoles de commerce
Les labels des écoles d’ingénieurs
Les labels des universités
L'agrément du CFAI pour les formations en architecture intérieure
L'agrément du ministère de la Santé pour les formations d'ostéopathe
Les certifications et labels transversaux
Les labels de A à Z
Sommaire du dossier
Retour au dossier Journalisme : la reconnaissance de la CPNEJ décryptée Ostéopathie : l’agrément de la commission décrypté