1. Décorateur, maquilleur, styliste et coiffeur peuvent-ils travailler pour la télé comme pour le cinéma ?

Décorateur, maquilleur, styliste et coiffeur peuvent-ils travailler pour la télé comme pour le cinéma ?

Envoyer cet article à un ami

Radio, télé, ciné, animation, ou maquillage : vous nous avez posé des questions sur les formations et les métiers de l'audiovisuel lors des salons de l'Etudiant. Des inscriptions dans les écoles aux débouchés dans le secteur, les réponses extraites du livre d'Isabelle Maradan "Les Métiers de l'Audiovisuel", paru aux éditions l'Etudiant.

À l’instar de Laurence Pinteau, aujourd’hui maquilleuse intégrée à Canal+ après avoir travaillé pour le cinéma, rien ne vous empêche de passer du cinéma à la télé quand vous travaillez autour de l’image en tant que décorateur, maquilleur, coiffeur ou styliste, par exemple. Mais dans des univers qui fonctionnent par affinités, votre parcours et vos rencontres vous amènent souvent à choisir plutôt l’un ou l’autre.


Une maquilleuse doit travailler plus rapidement à la télé qu’au cinéma

 
Lorsqu’elle rencontre son mari, Laurence Pinteau est intermittente du spectacle. Elle travaille comme maquilleuse sur des films institutionnels, des pubs et des longs métrages. "Comme le travail amenait le travail, je partais beaucoup. Et la plupart de ceux que je croisais dans le cinéma étaient soit célibataires soit divorcés", se souvient Laurence. À l’époque, la jeune femme choisit la télé, avec l’idée de ne plus partir pour privilégier sa vie de couple. Un choix qu’elle n’a pas regretté. Elle trouve même le challenge plus important à la télé qu’au cinéma, car il faut faire vite. Sur La matinale de Canal+, pour laquelle Laurence commence sa journée à 5?heures, chaque personne doit être maquillée et coiffée en 10 minutes chrono. Après avoir travaillé longtemps avec Bernard Rapp ou Thierry Ardisson, notamment, Laurence Pinteau est aujourd’hui la seule maquilleuse intégrée, c’est-à-dire en CDI, à Canal+.


La relation avec le réalisateur est primordiale pour la décoratrice cinéma

 
À 47 ans, Brigitte Brassart, n’a pas la télé et reconnaît ne pas s’y intéresser. Avec son compagnon, artiste sculpteur, ils s’accommodent très bien des départs répétés de la décoratrice ensemblière sur des tournages de films. Brigitte avoue ne travailler qu’avec des gens qui l’intéressent. Comme Jean-Paul Civeyrac, premier réalisateur à lui avoir confié le rôle de décoratrice ensemblière en 1995, alors qu’elle travaillait jusque-là comme régisseur d’extérieur, s’occupant de l’achat du matériel. "Être décorateur, c’est d’abord lire un scénario, et travailler avec le réalisateur pour essayer de comprendre ce qu’il a en tête. Et lorsqu’on connaît bien son goût, il faut savoir lui proposer ce qui nous intéresse pour l’emmener vers des choses auxquelles il n’avait pas forcément pensé", définit la décoratrice. Généralement, un producteur ou un réalisateur la sollicite pour un film. La rencontre, la complicité et l’adhésion au projet font le reste. Le plus souvent, Brigitte a la double étiquette de décoratrice ensemblière parce qu’il n’y a pas d’ensemblière dédiée à l’aménagement du décor. Question de budget. Sur les films dont elle réalise les décors, son équipe dépasse rarement les 3 personnes : un régisseur extérieur, un deuxième et un premier assistant déco.
 

Les métiers de l'audiovisuel // (c)POUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les Métiers de l'Audiovisuel", par Isabelle Maradan.


Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment travailler dans les métiers de la télévision, du cinéma et de la radio ? Quels sont les métiers de l'ombre, dans la production audiovisuelle ? Peut-on travailler dans l’audiovisuel sans avoir un statut précaire ? Que va devenir le statut des intermittents du spectacle ? Comment trouver des stages ou un premier job dans l’audiovisuel ? Dans l’audiovisuel, quels sont les métiers en rapport avec le son ? En quoi consiste le métier de producteur d’émissions de radio ? Témoignages de pros : le métier de producteur audiovisuel Comment commencer dans la production ? Peut-on réussir dans le milieu de la télévision si on n'a aucune relation ? Faut-il être journaliste pour présenter une émission de télé ou de radio ? Le témoignage de Mélissa Theuriau Comment devenir reporter ? Le métier de grand reporter n’est-il pas trop dangereux ? Quelle différence entre les métiers d'image à la télévision et au cinéma ? (Partie 1) Quelle différence entre les métiers d'image à la télévision et au cinéma ? (Partie 2) Quelles sont les différences entre un monteur pour la télé et un monteur pour le cinéma ? Un monteur peut-il travailler à la fois pour des pubs, clips, documentaires, reportages, courts et longs métrages ? Monteur, une sorte de réalisateur ? Décorateur, maquilleur, styliste et coiffeur peuvent-ils travailler pour la télé comme pour le cinéma ? Quel est le quotidien d’une maquilleuse pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un décorateur pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un coiffeur pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un habilleur pour le ciné et la télé ? Le piston dans le cinéma : mythe ou réalité ? Comment faire un premier film en tant que réalisateur ? Y a-t-il des écoles qui ouvrent à coup sûr les portes du monde du cinéma ? Cinéma d'animation contre cinéma classique : lequel a plus de débouchés ? Comment choisir sa formation aux métiers de l’animation ? Faut-il avoir suivi l’option cinéma-audiovisuel au bac pour être pris en BTS métiers de l’audiovisuel ? Faut-il un bac S pour entrer en BTS métiers de l’audiovisuel ? L’alternance dans l'audiovisuel : un bon moyen de se constituer un réseau pour trouver un emploi ? BTS métiers de l'audiovisuel : privé ou public ? Quel coût ? Que vaut le diplôme d’une école privée en audiovisuel ? Les formations universitaires d’audiovisuel sont-elles reconnues ?