1. Quel est le quotidien d’un coiffeur pour le ciné et la télé ?

Quel est le quotidien d’un coiffeur pour le ciné et la télé ?

Envoyer cet article à un ami

Radio, télé, ciné, animation, ou maquillage : vous nous avez posé des questions sur les formations et les métiers de l'audiovisuel lors des salons de l'Etudiant. Des inscriptions dans les écoles aux débouchés dans le secteur, les réponses extraites du livre d'Isabelle Maradan "Les Métiers de l'Audiovisuel", paru aux éditions l'Etudiant.

Et qui a oublié la fameuse coupe au carré d’Amélie Poulain ? Un carré qui fait partie de l’identité du personnage et que l’on doit à John Nollet, qui s’est taillé une réputation en glissant ses ciseaux dans quelques chevelures de stars comme Vanessa Paradis, Monica Bellucci ou encore Emmanuelle Béart. "Dans le milieu de la coiffure en général certaines comédiennes l’adorent, d’autres le détestent", commente Michel Vautier, maquilleur-coiffeur pour le cinéma depuis 25 ans. Pour Michel, ce qui compte, "c’est une coiffure juste. Si c’est juste beau, ça n’a pas d’intérêt". Le coiffeur, qui travaille beaucoup sur des films réalistes, comme "Versailles" de Pierre Schoeller, reconnaît être un grand observateur. Son travail s’inspire de la rue, des gens, de son attention aux différents niveaux sociaux, à tous les corps de métiers, aux coupes des femmes fortunées comme de celles des gens qu’il croise sur le marché.


Coiffeur autodidacte

 
"Je viens d’un milieu où la culture se limitait à la télévision, admet Michel. Je voulais être maquilleur, mais pas forcément au cinéma." Il foule son premier plateau de tournage de court métrage à l’âge de 23 ans, grâce à la rencontre d’une chef maquilleuse lors d’un stage de perfectionnement après une école d’esthétique. Pas de quoi gagner sa vie. Pendant plus de 5 ans, Michel travaille dans un fast-food puis aux puces de Saint-Ouen. Il descend ensuite à Toulouse, où il passe 15 ans à maquiller les comédiens du théâtre de la ville. Il travaille aussi avec des compagnies de la région et participe à des courts métrages. En tournée, certains acteurs le sollicitent pour leur "rafraîchir la nuque". Le maquilleur commence à manier les ciseaux, porté par le fait d’avoir toujours aimé couper la frange de sa petite sœur et faire la mise en plis à sa mère.


Maquilleur-coiffeur, une double étiquette intéressante sur les films à petits budgets

 
En 1995, il vient en renfort sur "Beaumarchais, l’insolent", film d’Édouard Molinaro avec Fabrice Luchini dans le rôle-titre. Une vingtaine de coiffeurs et autant de maquilleurs travaillent sur ce film d’époque où postiches et perruques sont à la fête. Michel avoue préférer les ambiances de tournage plus intimistes. L’intermittent du spectacle participe à quelques téléfilms, puis se fait embaucher sur des longs métrages à petits budgets, où il se consacre aussi bien aux chevelures qu’aux grains de peau. Devenu maquilleur-coiffeur pour le cinéma, il répond positivement à tous ceux qui le sollicitent. Les tournages s’enchaînent plutôt bien depuis, par affinités, à la demande des réalisateurs ou des comédiens. Avec eux se crée parfois un lien très particulier.


Observateur, réactif, efficace, disponible et discret

 
"On est la première personne que les acteurs voient le matin, explique Michel Vautier. On est dans leur intimité. Il faut être à l’écoute et discret. Surtout lorsqu’on nous fait des confidences." En tournage, le maquilleur-coiffeur se doit aussi d’être très réactif et efficace. Il prévient que le milieu du cinéma est exigeant, demande de supporter des journées de 10 heures de travail et de se rendre disponible pour des déplacements longs sur les tournages. "Il n’y a pas de merveilleux sans douloureux", résume Michel. L’homme de 48?ans estime qu’il travaille de plus en plus. Il participe à 1 ou 2 courts et 4 longs métrages par an. D’expérience, Michel sait que les réseaux se développent plutôt dans un milieu que l’autre. Celui de Michel aujourd’hui, c’est plutôt le cinéma d’auteurs. Il conseille donc aux jeunes coiffeurs et coiffeuses d’aller à la rencontre des personnes en activité dans le milieu qui les intéresse et de débuter comme stagiaires. Et de développer sans cesse leur sens de l’observation.

> Pour en savoir plus sur les formations en coiffure et trouver les établissements qui les préparent, consultez l’Annuaire des formations.
 

Les métiers de l'audiovisuel // (c)POUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les Métiers de l'Audiovisuel", par Isabelle Maradan.


Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment travailler dans les métiers de la télévision, du cinéma et de la radio ? Quels sont les métiers de l'ombre, dans la production audiovisuelle ? Peut-on travailler dans l’audiovisuel sans avoir un statut précaire ? Que va devenir le statut des intermittents du spectacle ? Comment trouver des stages ou un premier job dans l’audiovisuel ? Dans l’audiovisuel, quels sont les métiers en rapport avec le son ? En quoi consiste le métier de producteur d’émissions de radio ? Témoignages de pros : le métier de producteur audiovisuel Comment commencer dans la production ? Peut-on réussir dans le milieu de la télévision si on n'a aucune relation ? Faut-il être journaliste pour présenter une émission de télé ou de radio ? Le témoignage de Mélissa Theuriau Comment devenir reporter ? Le métier de grand reporter n’est-il pas trop dangereux ? Quelle différence entre les métiers d'image à la télévision et au cinéma ? (Partie 1) Quelle différence entre les métiers d'image à la télévision et au cinéma ? (Partie 2) Quelles sont les différences entre un monteur pour la télé et un monteur pour le cinéma ? Un monteur peut-il travailler à la fois pour des pubs, clips, documentaires, reportages, courts et longs métrages ? Monteur, une sorte de réalisateur ? Décorateur, maquilleur, styliste et coiffeur peuvent-ils travailler pour la télé comme pour le cinéma ? Quel est le quotidien d’une maquilleuse pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un décorateur pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un coiffeur pour le ciné et la télé ? Quel est le quotidien d’un habilleur pour le ciné et la télé ? Le piston dans le cinéma : mythe ou réalité ? Comment faire un premier film en tant que réalisateur ? Y a-t-il des écoles qui ouvrent à coup sûr les portes du monde du cinéma ? Cinéma d'animation contre cinéma classique : lequel a plus de débouchés ? Comment choisir sa formation aux métiers de l’animation ? Faut-il avoir suivi l’option cinéma-audiovisuel au bac pour être pris en BTS métiers de l’audiovisuel ? Faut-il un bac S pour entrer en BTS métiers de l’audiovisuel ? L’alternance dans l'audiovisuel : un bon moyen de se constituer un réseau pour trouver un emploi ? BTS métiers de l'audiovisuel : privé ou public ? Quel coût ? Que vaut le diplôme d’une école privée en audiovisuel ? Les formations universitaires d’audiovisuel sont-elles reconnues ?