En quoi consiste le métier de producteur d’émissions de radio ?

Par Isabelle Maradan, publié le 20 Avril 2010
3 min

Radio, télé, ciné, animation, ou maquillage : vous nous avez posé des questions sur les formations et les métiers de l'audiovisuel lors des salons de l'Etudiant. Des inscriptions dans les écoles aux débouchés dans le secteur, les réponses extraites du livre d'Isabelle Maradan "Les Métiers de l'Audiovisuel", paru aux éditions l'Etudiant.

Thomas Baumgartner est producteur des Passagers de la nuit, émission quotidienne diffusée du lundi au vendredi de 23 heures à 23 h 50 sur France Culture. "Chaque émission contient 3 à 5 éléments radio différents, des documentaires et de petites fictions. Et je m’appuie sur des producteurs tournants, des pigistes, qui ont la responsabilité de leurs éléments qui durent de 3 à 20 minutes", précise le producteur. À Radio France, chaque émission est confiée à un producteur délégué qui a la charge concrète et la responsabilité de présenter en temps et en heure une production radiophonique qui passe à l’antenne. "Le producteur, au sens financier du terme, c’est Radio France", précise Thomas Baumgartner. Le jeune homme de 32 ans porte un regard intéressé sur la gestion des coûts, mais il ne la gère pas. Lui, se consacre principalement au fond et à la forme de son émission. Producteur d’idées et gestionnaire de celles qui lui sont proposées, son rôle s’apparente à celui d’un rédacteur en chef. Même si le journaliste ne s’occupe plus aujourd’hui d’actualité.


Du journalisme au documentaire radio

 
Diplômé de l’ESJ Lille en 2002, Thomas Baumgartner a toujours eu envie de faire de la radio. Il fait ses débuts au sein de la rédaction d’une radio locale de Radio France, entre reportages et présentation. Il s’aguerrit à la pige, sur Arteradio et au sein de la rédaction multimédia de Radio France. Son chemin recroise ensuite celui d’Emmanuel Laurentin, producteur de La Fabrique de l’Histoire sur France Culture, que Thomas a connu comme enseignant à l’ESJ Lille. Le jeune homme propose des documentaires et les réalise pour l’émission de son ancien professeur. En 2007, Thomas se voit confier la production de l’émission Place de la toile. Il s’y consacre pendant 2 ans, tout en assurant une tranche de 2 heures pour les matins de France Culture.


Chef de gare… et d’équipe

 
Aujourd’hui, Thomas Baumgartner se définit comme le chef de gare des Passagers de la nuit. Il se perçoit comme celui qui trie les idées, oriente les discussions et coordonne l’ensemble du travail des intermittents. Appelés aussi "producteurs radio", ce sont eux qui se chargent des différents éléments sonores de l’émission. Le producteur avoue devoir faire preuve de réactivité face aux propositions, de discernement pour distinguer bonnes et mauvaises idées, et d’une capacité à gérer la relation humaine avec des personnes très engagées dans ce qu’elles proposent. "Nous partons d’une idée et nous discutons du fond et de la forme avec un producteur pigiste", explique Thomas Baumgartner. Ensuite, le pigiste et un chargé de réalisation travaillent ensemble. Ils partent tourner et capter les sons, parfois avec un ingénieur du son en tournage, et reviennent ensuite à la radio où se passent le montage et le mixage. Le jeune producteur dirige une équipe d’une dizaine de personnes fixes plus une vingtaine de producteurs tournants. "Ensemble, nous nous appliquons à faire une émission satisfaisante", conclut-il.
 

Les métiers de l'audiovisuel // (c)POUR ALLER PLUS LOIN

À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les Métiers de l'Audiovisuel", par Isabelle Maradan.


Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !