1. École de journalisme : une postulante enthousiaste mais avec des lacunes
Boîte à outils

École de journalisme : une postulante enthousiaste mais avec des lacunes

Envoyer cet article à un ami

Une lettre de motivation doit présenter votre projet et montrer en quoi la formation à laquelle vous postulez vous intéresse. Mais si vous changez d'orientation, il faut aussi expliquer pourquoi. Exemple avec ce courrier de candidature en école de journalisme, extrait de l'ouvrage de Séverine Maestri “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

Les quatre lettres présentées dans ce dossier émanent de candidats à la filière journalisme de l'ISCPA-Institut des médias-Paris (Institut supérieur de la communication, de la presse et de l'audiovisuel).

Survolez les bulles pour lire les commentaires de l'école.

Changer d'orientation, est-ce un problème ?

De façon générale, les problèmes de réorientation doivent être traités avec beaucoup de soin dans les lettres de motivation.

Aucun jury ne vous en voudra d'avoir pris un chemin de traverse… Certaines écoles qui proposent une formation très professionnelle en deux ou trois ans apprécient même un détour par l'université, qui permet d'acquérir une culture générale.

Ce que craignent les jurys, ce sont les touristes. Pour convaincre, il faut donc expliquer pourquoi on change de voie, en quoi ce qu'on a appris peut se révéler utile, montrer qu'on ne choisit pas cette nouvelle orientation par hasard, trouver dans son parcours des fils conducteurs.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature d'une étudiante en anglais qui se réoriente vers le journalisme Admission en école de journalisme : cette candidate valorise ses projets photo Candidature en école de journalisme : un lycéen qui affiche son dynamisme École de journalisme : une postulante enthousiaste mais avec des lacunes