1. Prépas privées : avec ou sans un cursus d'études complet

Prépas privées : avec ou sans un cursus d'études complet

Envoyer cet article à un ami

Pour tenter les concours des écoles d’art, mieux vaut avoir un bon dossier de travaux personnels et être fin prêt pour affronter les oraux. Pas obligé pour cela de s'inscrire en MANAA. Vous pouvez aussi passer par une prépa. Nos conseils pour trouver la vôtre.

Dans le privé, vous avez l’embarras du choix, pour des tarifs tournant autour de 5.000 € par an. Certains organismes ne proposent que des prépas (Atelier de Sèvres, Prep’art), quand d’autres offrent une année de prépa suivie d’un cursus d’études complet, avec plusieurs spécialités. C’est le cas à l’ESAG Penninghen, Camondo, l’Académie Charpentier, l’Atelier Hourdé, Intuit.lab, l’ECV, LISAA, Créapole.
 

La sélection peut continuer en 2e année


Attention, ce n’est pas parce que vous êtes accepté à la prépa de Camondo ou de Penninghen que vous serez forcément admis en 2e année dans l’école. Un tri s’opère à la fin de la 1re année, et l’établissement ne garde que les meilleurs. Seuls 25 % des élèves de Penninghen passent en 2e année, et l’établissement ne prend qu’au compte-gouttes les candidats issus d’autres prépas artistiques (5 élèves sur une promotion de 50).

 


Sommaire du dossier
Retour au dossier Prépas publiques : financièrement intéressantes mais très convoitées Prépas privées : avec ou sans un cursus d'études complet Prépa aux écoles d'art : cap vers les concours des écoles Marion, en classe préparatoire section arts plastiques : “Ici, c'est le rêve”