1. Culture : côté promotion

Culture : côté promotion

Envoyer cet article à un ami

Si les filières menant aux métiers de la culture sont de plus en plus nombreuses et spécialisées, les débouchés restent, a contrario, très limités...

Quels métiers ?
Ce sont les intermédiaires obligés entre un spectacle ou un film et le public. Certains sont bien connus, tel l'attaché de presse qui s'occupe de la promotion auprès des médias. D'autres ont eu un développement récent : ce sont les médiateurs culturels, autrement dénommés animateurs sectoriels dans le spectacle vivant, médiateurs du livre dans les bibliothèques, animateurs du patrimoine dans les offices du tourisme, ou encore responsables pédagogiques dans les musées... Leur rôle est toujours le même : être un passeur, en contact direct avec le public. Le médiateur du livre choisira, par exemple, un ouvrage à mettre en avant, proposera des ateliers de lecture, développera des thématiques, échangera avec les personnes...

Quelles formations ?
Il n'existe pas vraiment de profil type de formation à ces métiers. Des études longues ne doivent pas vous effrayer, car sans une solide culture générale, difficile de viser ces métiers. L'université reste toujours une excellente école avec ses licences pro (activités culturelles et artistiques, développement de protection du patrimoine culturel, etc.) et son offre étendue de masters pro : développement culturel de la ville, diffusion de la culture, médiation culturelle de l'art, métiers de la culture, communication des biens culturels... Un double cursus est souvent apprécié : coupler, par exemple, une école spécialisée (École du Louvre, École nationale des chartes, etc.) avec une formation universitaire, notamment en histoire de l'art.

Emmanuel Vaillant
Sommaire du dossier
Retour au dossier Culture : côté technique Culture : côté management Culture : côté promotion Culture : des chiffres et des liens