1. Culture : côté management

Culture : côté management

Envoyer cet article à un ami

Si les filières menant aux métiers de la culture sont de plus en plus nombreuses et spécialisées, les débouchés restent, a contrario, très limités...

Quels métiers ?
La culture obéit à une logique économique. Cette réalité est au cœur des métiers du « management culturel ». Derrière ce terme à la mode se profile une multitude de fonctions allant du responsable administratif d'un théâtre au directeur d'une maison de la culture ou d'une salle polyvalente dans une ville, en passant par le producteur indépendant de spectacles.
Quel que soit le projet artistique, d'une exposition d'art contemporain à un concert de musique électronique, les étapes qui précèdent la mise en œuvre, c'est-à-dire la présentation au public, sont souvent les mêmes : rechercher des financements, préparer et suivre les budgets, gérer du personnel technique et artistique, ou encore régler des questions juridiques (par exemple sur les droits d'auteur) ou logistiques (notamment les autorisations administratives ou les normes de sécurité).

Quelles formations ?
Pas une école ne prépare en particulier au métier d'entrepreneur de spectacle ou de directeur de salles. Mais, depuis quelques années, des formations professionnalisées sur ces métiers du management culturel se multiplient. Mieux vaut viser au plus haut, c'est-à-dire à bac + 5. Certains masters sont très réputés, à l'exemple du master management et organisations, spécialité management des organisations culturelles, à l'université Paris 9-Dauphine, du master développement culturel et direction de projet à Lyon 2, du master management public, spécialité management des organisations et des manifestations culturelles à Aix-Marseille 3, ou encore du master administration de la musique et du spectacle vivant d'Évry-Val-d'Essonne.

Si l'ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre), à Lyon (69), très cotée, dispose d'une section administration, vous pouvez aussi miser sur une formation en école supérieure de commerce. Il existe quelques écoles privées, telles que l'IESA (Institut d'études supérieures des arts), l'EAC (Centre d'études supérieures en économie, art, communication) et l'ICART (Institut supérieur des carrières artistiques), qui préparent à la production de spectacles vivants.

Emmanuel Vaillant
Sommaire du dossier
Retour au dossier Culture : côté technique Culture : côté management Culture : côté promotion Culture : des chiffres et des liens